( 2 mai, 2012 )

Dialogue # 000

« Je parie 300 Euros que tu ne pourras pas le faire.
- Ok… Je te préviens ! Prépare ton porte-monnaie !
- Et toi ? T’es pas trop à la dèche ce mois-ci ?
- Oh ! A peine… Tu fais le compte à rebours, si tu triches je te démonte la face !
- T’y arriveras pas ! Ah ah ah ! Le fric, qu’elle merveilleuse invention. »

« Mais que faites-vous ?
- Un pari !
- Mais c’est hyper dangereux ! Arrête le tout de suite !
- Dommage il est déjà partit, à moi le fric, à moi la monnaie !
- Que-ce que tu racontes ?!!!
- Heu… On a juste… Bah, si il arrivait pas à le faire… Il me devait 300 Euros…. Mais… !
- Vous êtes complètement tarés ???? »

« Tu vois, je suis chaud là, je suis chaud !
- Arrête !
- Salut, que-ce que tu fais là, toi ?
- Je prenais un café avec quelqu’un, mais… Tu reviens tout de suite ici !
- Bah pourquoi ? Faut que j’empoche de l’argent moi, attends deux minutes !
- C’est des conneries ou quoi ???

« Heu.. On annule le pari !
- Pourquoi ?!!!
- Line m’a dit que c’était bien trop dangereux !
- Alors tu me dois 300 Euros.
- Genre ! Non, descends ! »

 

 

 

 

« Allô … ? Oui… Un accident ! Je… Un pari ! Oui.. 15 ans je crois. D’accord… A tout de suite ! »

 

 

BIP BIP BIP BIP…

« Son coeur bat lentement.. »

 

 

« Oui, un jeune adolescent  de 15 ans environs qui a chuter d’une falaise. Ses cervicales auront des séquelles graves et il ne pourra peut-être pas remarcher.
- Amenez moi les calmants. Les médicaments sont dans le tiroir de gauche.
- Vite ! Mais que faites-vous à la fin ?
- Je… Son coeur :

BIIIP BIIIIIIIIIP …

« On va le perdre… !!!!
- Ne vous inquiétez pas. Ne vous inquiétez pas ! »

 

 

 

« Mon fils ! Mon fils ! Où est-il ?
- Je vous déconseille de le voir, Madame… Veuillez revenir la semaine prochaine !
- Je… NON ! Laissez moi le voir au moins une fois ! Il n’est pas encore mort n’est-ce pas ? !!!
- Non, madame… Veuillez sortir, je vous prie. Les visites sont terminées depuis un quart d’heure et la salle d’opération n’est pas accessible. »

 

 

 

« Son état se dégrade, docteur.
- Ne vous inquiétez pas je vous dis… Tout vas bien se passer, il s’en sortira. Il s’en sortira…
- Bientôt un mois qu’il est hospitaliser …
- On devra être obliger de le plonger dans un coma de deux semaines.
- Vous n’y pensez pas, docteur !
- Il n’y a pas d’autres choix !!!!!!! »

 

 

 

« Ça y est, on ne peut plus rien faire..
- Il faut appeler la famille ?
- Je m’en occupe. Soyez convaincants..
- N’ayez pas peur, il faut le dire clairement.
- 05… 56… »

 

 

« Allô… ? Oui, ici l’hôpital de Bordeaux…
- Attendez !!! Docteur !!! Coupez la ligne !!! Coupez la ligne !!!! »

 

 

« Maman..? »

 

 

« Votre fils est vivant ! Votre fils est vivant ! »

 

 

Fin

A. Lucie

 

 

( 11 avril, 2012 )

Vis, petite…

« Mais… Tu ne peux pas partir… Ne me laisse pas !
- Tu sais, dans la vie, il y a des hauts et des bas. J’ai une grosse maladie. Tu ne peux rien faire… Ma fille, porte toi bien !
- Papa… Papa…
- Ne pleure pas!
- A 3 ans, je croyais qu’on vivrait heureux avec maman… Maman est partit. A 5 ans, je croyais qu’on vivrait heureux ensemble… Tu vas mourir, et maintenant, 6 ans déjà, je dois me faire à l’idée que je serais seule pour toujours, vous ne me confiez même pas à quelqu’un. Alors, si c’est une personne qui doit faire quelque chose c’est bien toi ! Tu veux dire qu’en mourant tu me délaisseras… Tu es égoïste, papa…
- Je ne peux rien faire, personne ne peut faire quelque chose pour me sauver, personne…
- Papa ! Tu dis que rien ne pourra te sauver, tu le dis parce que tu le crois ! Ne le crois pas, si c’est comme ça !
- Le monde n’est pas fait ainsi, fillette. Tu le découvriras en grandissant…
- Comment veut tu que je grandisse sans parents ? Comment ?! Reste en vie, je t’en prie ! N’abandonne pas ! Pourquoi m’as tu fait si c’est pour mourir juste après, si c’est pour tout quitter, si c’est pour tout oublier, si c’est pour tout laisser tomber… Papa, tu es plus âgé que moi, beaucoup plus ! Et tu devrais savoir et comprendre qu’en ce moment, c’est ta petite fille de 6 ans, qui veut te soutenir, et que c’est toi qui veut finir ta vie !
- Je n’ai pas le choix, je suis obliger de finir ma vie ! Maintenant !
- Que si tu crois que tu dois la finir « maintenant » ! Tu as encore des années à vivre, et je sais que tu caches de l’argent dans l’armoire pour les choses urgentes ! Et je vais m’en servir pour appeler le médecin !
- Stancy ! Ne fais pas ça !
- Je n’ai que 6 ans ! Je veux te sauver la vie ! Tu m’en empêches, j’alerterais les voisins !
- Stancy… Stancy… Comment peut tu être aussi… mature à ton âge ?
- C’est maman qui me l’a appris, même si des gens que tu n’aimes pas, veulent mourir, il faut les aidés, parce que sinon on s’en sentira coupable toute notre vie, mais toi, il se trouve que je t’aime, et je ferais tout pour sauver mon géniteur !
- Géniteur ??? Où as tu appris ça ?
- A l’école.
- A l’école ? Mais qu’est-ce que l’ont apprend à l’école ? Kheu… Kheu… Kof, Kof !
- Papa ! Papa ! Réveille toi ! Reviens ! Bat toi ! Tu as ta vie qui t’attends, tu as ta vie qui a besoin de toi, et moi, tu me laisses seule ? Tu m’abandonnes ???? Papa ! BAT TOI ! Il y a des gens qui t’attendent au bowling ce week-end, il y a la famille Laurié qui nous a appelés pour venir prendre l’apéro demain soir, et quand ils vont apprendre tout ça ! Papa ! Tu ne comprends même pas ce que veut dire « mourir » ! Alors, reste en vie pour moi… Papa ? Papa ! Papa… Papa ! Tu… Tu m’entends… N.. Non ! NON ! PAPA !!!!

 

 

 

 

 

 

 

 

-Stancy… Je vais me battre, pour toi… !
- PAPA !

 

 

 

 

 

FIN !

 

 

Alias Lucie

( 8 avril, 2012 )

Rêve, Petite…

« Petite, ta vie, il faut que tu apprennes à l’aimer. Tu es là pour une simple et bonne raison, tu es là parce que le cycle de la vie l’a décidé, tu es là pour des choses inconnues à mes yeux, mais tu es là. Et le principal est de profiter au maximum de ce que l’on t’offre, tu ne dois pas écouter les remarques que l’ont te fait, tu ne dois accepter dans ta vie que les gens qui te veulent du bien. C’est  dur, je le sais, mais te voir, ainsi, recroquevillée, me laisse pantois, et je regrette de ne pas pouvoir t’aider plus. Mais… Petite, tu le sais, des gens pensent à toi, ne gâche pas ce plaisir de te sentir aimer, et ceux qui ne t’aiment pas, ignore les. Promet moi de ne plus te faire du mal. Je m’en vais, je te laisse ce pendentif, il était à moi. Vis ta vie, elle est disponible pour toi, si tu la termines maintenant, tous les efforts que tu as accumulés jusqu’à présent, s’effondreront, disparaîtront, deviendront poussières… Vis ta vie, petite, continue à vouloir vivre…
- Mais, papa… Pourquoi toi, tu ne la termines pas… ?
- Parce qu’il est temps pour moi que je parte. Mais promet moi de ne pas faire pareil que moi. Promet le moi.
- Pourquoi tu pars, papa…
- Ma chérie, notre vie ne dure pas éternellement, et tu devrais savoir que nous sommes sur terre pour devoir mourir un jour. Ne l’oublie pas, mais tu es encore dans un âge où tout peut t’arriver.
- Je te rejoindrais un jour ?
- Bien sûr. Maintenant, vas t-en.
- Et Maman ?
- Elle veillera sur toi, du ciel, elle voit où tu es.
- …
- Laisse coulez tes larmes, petite. Ne les essuies surtout pas. Va, maintenant. Réalise tes rêves, rencontre des gens, mais… Aime la vie. C’est ce que je t’ai appris, aujourd’hui.

 

FIN

Alias Lucie.

( 22 mars, 2012 )

Test (6)

Evenement : Le chien de Madame Cauchois a attrapé la rage, il vadrouille dehors ; tous les élèves sont : sois dans les classes, sois dans l’Atrium, ou en permanence/foyer !
Le débat des élèves :

(Gros bruit de conversation)

Calixta : On ne s’entend plus parler !
Baptiste : Quoi ??
Calixta : ON NE S’EN-TEND PLUS PAR-LER !!!
Baptiste : Ouais ! Je confirme !!
Félix : La vache ! C’est gavé drôle ! Qui veut sortir de l’Atrium ??
Benjamin MB : Le chien il arrête pas de tourner en rond. Cauchois elle devrait faire quelque chose !
Clara : Faudrait qu’un vétérinaire le pique !
Valentin : J’aimerais bien le voir courir comme un dingue, avec le chien derrière !
Clara : Ah ah ah ! Le pauvre… Je le plaindrais !
Bruno : Il fait peur, il crache de la mousse, à moitié !
Théa : Petit, petit, petit, petit…
Eloise : On dirait que tu appelles une poule, là, Théa !
Martin : Fou’ ! Mais elle devrait faire quelque chose Cauchois, on est serré avec 800 élèves comme des sardines, et on va pas attendre la fin de la journée…
Hugo : Oh ! J’ai marqué sur le pied de quelqu’un… ?
Margaux : Oui ! Sur le MIEN ! En plus je suis en BALLERINES ! Et toi, t’es avec des GROSSES BASKETS !
Chloé : Oh oh !
Selma : Quoi ?
Chloé : T’as vu comment il court ?! … On aurait dit qu’il va foncer dans la vitre! On dirait qu’il perd ses sens .
Selma : En effet… Ça fait GAVÉ flipper.
Samuel : Putain ! Mais pousse toi Bruno, je veux voir !
Bilel : Oh ! La saucisse à pattes !
Tout le monde : Heu… !
Calixta : Il est hyper gros son chien !
Bilel : Une pure comparaison…
Hugo : Comment il court ! C’est trop drôle !
Benjamin R : Il vont appeler la fourrière ?
Baptiste : Ils vont utiliser les manières fortes !
Laura : Comme quoi ?
Matthieu : En gros il veut dire qu’ils vont utiliser le filet, tu sais, le truc pour attraper les papillons ?
Laura : Heu. Ça s’appelle une épuisette mais c’est pas grave…
Matthieu : Mais les épuisettes c’est pour attraper des grenouilles ou des têtards !
Baptiste : BREF!
Antoine : Il bave partout, c’est dégueulasse.
Camélia : Qui a le courage de sortir de l’Atrium ?
Camille : Personnellement, je préfère aller au foyer.
Grégoire : Mais t’es marrante, toi ! C’est plein.
Camille : Oh mais ça va ! Peace ! J’avais pas vu…
Nathan : Il tourne, il tourne… Comme une toupie !
Valentin : Qui ?
Nathan : Bah le chien… Ah ! Il vient de se cogner contre le portail !
Martin : Ah ! Il grogne..
Nathan : Il doit être très énervé contre le portail…
Margaux : Oh putain…
Souana : Vous me serrez trop, là ! Que quelqu’un se décale !
Camélia : Moi je suis trop compressée…
Souana : Oui, bah moi aussi, chérie, hein ?
Eloise : Calmez-vous..

BUNK !

Tout le monde : AAAAAAH !
Bruno : Oh, c’était quoi ça ?
Clara : J’ai eu trop peur, c’était le chien, je crois…
Samuel : le chien ?
Clara : Ouais, il a dû se cogner contre la vitre de l’Atrium !
Samuel : Eh mais sérieux, ce chien il a trop un problème.
Hugo : Poussez-vous ! Je vois pas ! Là, il fait quoi ?
Benjamin MB : Heu… Il court.. Ah non ! Il s’arrête ! Il fait demi-tour, ah!  Non, non ! Il se retourne encore, et.. Et.. ET ! Bah.. Il reste immobile !
Hugo : Il s’est couché ?
Benjamin MB : Non, non ! Il reste immobile !
Chloé : Mais que-ce qu’elle fout Madame Cauchois ?
Bruno : Ouais ! On va pas attendre comme des cons pendant toute la nuit..
Matthieu : C’est clair, il devrait faire quelque chose, on répète ça depuis tout à l’heure.. Les pions ne font rien, à par nous gueuler dessus comme quoi il ne faut pas ouvrir les portes (enfin, normal en même temps), on se fait chier, il fait chaud, on est serrés comme des dingues, on est compressés, on s’est même pas où sont nos sacs, on a autre chose à foutre, et.. J’ai tout dit !
Théa : … Ouf ! Y a Mr. Jack qui sort !
Tout le monde : COMMENT ÇA : OUF ?? MAIS IL VEUT SE FAIRE BOUFFER ?? – Putain, le dingue !!! – Le gros malade de première !! – Heureux de vous avoir connu, Mr. Jack ! – Putain, le con.. – Ah ? Le chien il recule ! – Mais il grogne aussi. Il va passer à l’action ? – Comment veut-tu que je le sache ? – Eh.. – Quoi ? – Regarde ce que Mr. Jack fait ! – Il est con.. – Mais pire que ça ! – Il se met.. A genoux ! – Heu ! Pourquoi ? – Il doit prier pour ne pas se faire mordre.. – Il.. Il appelle le chien !!!!!!!!
Benjamin R : Trop bête, ce pion..
Antoine : Ah ah ah ! Oh non ! C’est la meilleure ! Le chien il vient t’sais !
Samuel : Non ! Sans déconnais !
Baptiste : Il va se faire dé-fon-cer..
Souana : Reculez, monsieur..
Margaux : Oh, tu t’en fous..
Antoine : F’ ! C’est chiant les gens qui veulent faire leurs super héros ! Super zéro oui ! Il va se faire mordre, tu vas voir.
Samuel : Teuh ! Mais non…
Hugo : Moi je parie trois paquets de cigarettes que si !
Baptiste : C’est quoi vos paris débiles ?
Benjamin MB : Je parie !!!!!
Chloé : Les cons.. Les cons ! On a pas que ça à foutre de faire des paris, hein ?
Camille : Mais j’avoue..
Camélia : Mais regardez le chien.. Il devient fou, c’est trop drôle !
Clara : Bon de 1) ! On va restez calmes.. On va regardez Mr. Jack et on va fermer sa PUTAIN DE GUEULE ! On va s’asseoir dans un coin, tous ! Je dis bien TOUS ; on ne dis plus rien, on attends, on va essayer de trouver nos sacs et…
Félix : ‘Y a pas deux secondes tu nous a dis de rester assis, faudrait savoir !
Clara : TA GUEULE, PUTAIN ! TU TE TAIS PENDANT QUE JE PARLE, C’EST PAS VRAI, ÇA !!! Donc ! De 2), on va demander si ils ont appelés quelqu’un pour faire partir ce chien, de 3), on ne crie plus, et on ne fais pas de paris débiles sur quoi que ce soit, je dis bien sur quoi que ce soit, parce que je te signale Hugo, qu’il y a des gens dans cette classe qui ne fume pas, et que déjà que tu te ramènes en cours après avoir fumer un joint..
Hugo : Rho ! Ça va..
Eloise : Mais Clara pète ton câble..
Clara : Justement ! J’en ai marre que l’on sois la seule classe dans l’Atrium a gueuler comme des dingues, je vous rappelles qu’on est pas tous seuls..
Selma : Bah pour l’instant, c’est toi qui cri le plus fort, à mon avis !
Clara : .. Oui ! BREF !
Théa : On a compris.. On a compris ! On ferme notre gueule !
Benjamin R : Je vois plus le chien, moi !
Félix : Je vois plus Mr. Jack non plus !
Guillaume : Bah bravo, Clara ! A cause de toi on a pas pu voir ce qui se passait dehors !
Bilel : Ils ont dû l’emmener quelque part..
Matthieu : Mais où ? Imagine Mr. Jack se ramenais avec le chien en plein milieu de l’Atrium, t’sais !
Guillaume : Tu veux notre mort ????
Matthieu : Bah je sais pas..
Baptiste : En plus, Madame Cauchois arrive. Chut !
Nathan : Elle va récupérer son GROS chien..
Grégoire : On va s’écarter, je sens.. !
Valentin : Eh Madame ?
Mme Cauchois : Oui, jeune homme ?
Valentin : Faudrait peut-être dégager votre chien, parce que..
Mme Cauchois : C’est ce que nous essayons de faire depuis tout à l’heure, et je te conseillerais de te remettre avec ta classe pour éviter d’autres problèmes éventuels ! MERCI !
Valentin : (Chuchotement) Mais vas-y, je créais pas de problèmes, là ! Que-ce que tu baratines, la veille ?!
Bruno : Ah ça y est !
Calixta : Quoi ?
Bruno : ils l’ont attrapé ! Un peu brutalement ! Ils l’emmène !
Martin : Ouf !
Wendy : EH BEH ! ON  EN A VÉCU DES CHOSES CETTE ANNÉE !!!!!!!!!!!

 

Tu — du —du — ** Nous vous prions de regagner tous vos classes ** Tu—du—du

 

Et vous ? Vous êtes pour ou contre une piqure pour le chien de Mme Cauchois ?

Alias Lucie

 

( 22 mars, 2012 )

Test (5)

Evenement : Pendant une démonstration de sport, Mr Bonin nous montrait la roulade arrière sur la poutre, lorsqu’une chute malencontreuse suivit ! Mr. Bonin ne se relevait plus ! 
Le débat des élèves :

Camille : Oh la vache ! Monsieur vous allez bien ?
Guillaume : Vous nous entendez monsieur ?
Souana : Ouf ! Il respire encore…
Baptiste : Vous avez mal quelque part ?
Clara : On va chercher l’infirmière…
Théa : Je viens avec toi, c’est à moitié insupportable de voir cette ruche agglutinée autour d’un blessé !
Wendy : Ah ah Putain ! La chute quand même ! Vous devriez revoir vos appuis, monsieur !
Camélia : Moi aussi je voulais faire la roulade arrière, mais je ne suis pas tombée comme ça !
Bilel : Houuu ! Ça fait mal !
Antoine : Vas-y, on le met sur un matelas  ! Celui-là, là-bas !
Calixta : Et dites moi comment vous allez le mettre dessus.
Benjamin MB : Bah, on va le porter, t’s drôle toi !
Bruno : Comment il s’est cassé la gueule. Je ne veux pas passer pour un pur sadique mais quand il s’est explosé par terre j’ai « un peu » ri…
Félix : Oooh ! Il est lourd !!!!
Margaux : Eh, mais vous faites quoi, là ?
Valentin : On le met sur un matelas pour qu’il sois plus confortable.
Selma : Désolé de faire la rabat-joie, mais vous sentez qu’il ne dit plus rien ? Je veux dire, il est comme « paralysé » !
Chloé : Vous devriez allez faire une radio monsieur, pour voir si vous n’avez rien de cassé !
Camille : Mais t’es marrante toi, comment veut-tu qu’il y aille ?
Chloé : Ah bah je prends ma revanche, quand j’avais mon entorse au doigt il m’avait harcelé pour que j’aille faire une radio, alors je fais pareil!
Clara : L’infirmière n’est pas là, les profs ne nous croient pas, et refusent de monter jusqu’ici. Ils nous accusent de mentir !
Théa : On a tout essayé !
Matthieu : Bah il faudrait qu’il y est un énorme groupe de personne (de la classe) qui aillent voir les profs et leurs explique tout ! Quand on est à plusieurs on passe moins inaperçus !
Nathan : Bilel, Valentin, Benjamin, Antoine et Félix, vous avez qu’à venir !
Grégoire : Eh Oh ! Décide pas tout seul, toi !
Tout le monde : Ferme-la, le blond ! On fais ce qu’on veut !
Nathan : J’ai choisi qui venait, maintenant tu va fermer ta gueule !
Baptiste : Mais calmez vous, c’est bon ! Et pour votre Matelas, vous le laissez en plein milieu de la salle, comme un pauvre paumé ?
Benjamin R : Vous parlez du matelas ou du prof ?
Bruno : Bah… Du prof !
Margaux : Mais mettez le dessus, putain !
Hugo : Arrêtez, il est peut-être paralysé, mais il peut encore entendre, imaginez qu’il écoute tout ce qu’on dit depuis le début !
Calixta : Monsieur, roulez sur le côté gauche pour dire « oui », et sur le côté droit pour dire « non » ! Vous nous entendez ?
(Gros blanc…)
Calixta : On va prendre ça pour un « non » !
Eloise : Mais non, t’es bête, si il est paralysé, il ne peux pas bouger ! Donc si ça se trouve il nous entend, et il ne peut pas nous le dire, ni bouger.
Martin : Oh, putain la galère… Oh! Moi je vais m’entraîner sur les barres asymétriques, hein ?
Samuel : Eh ! De l’autre côté de la salle, ‘y a les cordes ! TarzaaAAaaan  !!!!
Clara : Ils sont où notre groupe de déménageurs de matelas ?
Selma : Nathan et tout les autres ?
Clara : Ouais…
Selma : Ils sont déjà partis prévenir les adultes.
Clara : Putain… Restons zen… Restons zen…
Bruno : Samuel, je te préviens, si tu continues à te balancer comme un dingue tu vas casser la corde !
Samuel : Oh, mais calmos ! Elle va pas casser !
Bruno : Fais gaffe, je te dis ! Elle va se craquer…
Samuel : Putain, mais t’es chiant Bruno, j’ai le droit de faire ce que je v…

CRAC… !

Samuel : Aïe !!!!! Oh la merde !!!!
Tout le monde : Ouuuuh !
Guillaume : Faut toujours écouter Bruno !
Grégoire  : Oho ! La grosse merde !
Martin : Eh ! On va se faire engueuler si ils ramènent un adulte, hein ?
Benjamin R : On va la recoller, j’ai de la « super-glue » !
Tout le monde : Oh mais Benjamiiin… – Ouais, ferme là ! – C’est pas drôle, sérieux !
Wendy : Tseuh ! On est foutus !
Selma : MAIS HUGO !!!!!!!!!!!!!
Clara : Zen… Zen…
Selma : Que-ce qu’on vient de dire ?????
Hugo : … Quoi ?
Selma : ON – NE – SE BA-LANCE – PAS – A-VEC – LES – CO-RDES !!! Je dois te le dire en Italien ???
Baptiste : Le prof… ? Il est où ?
Matthieu : Oh, dans un coin de la salle !
Baptiste : Mais vous êtes cons ou quoi ?
Matthieu : Mais ne m’engueule pas, dis-le aux autres !
Baptiste : Ouais ! Sauf que tu aurais pu le bouger de là, toi-même !
Matthieu : Demande aux déménageurs de matelas !
Baptiste : Ils sont partis … ! Oh ! Camélia ! C’est quoi ça ?
Camélia : C’est… Nos notes de trimestres sur les agrès.
Tout le monde : OOOH ! Fais voir ! – Ouais, aboule ! – Donne ! – Oh ! J’ai eu un 15 ! – La chance, salop ! – Surtout, reposez ça ! – Mais non, on voit nos appréciations.. Oh ! Bilel ! T’as 18 !
Camélia : Mais ça suffit, lâchez ça tout de suite, je le regardez peinarde, pourquoi vous vous incrustez ?
Souana : Mais calme toi !
Clara : Zeeeen…
Nathan : Ouf.. Ah… Argh– Ils n’ont rien voulu savoir.
Valentin : Ah– Ah.. On a couru dis donc !
Benjamin MB : J’avoue.. Eh ! Bah ! La corde.. ?
Hugo : C’est ce (censuré) de Samuel qui s’est balancé avec et qui…
Tout le monde : OH ! TU PEUX PARLER, TOI !
Camille : On a qu’a tous se faire un gros dodo, j’ai pas assez dormi, et là, il y a pleins de matelas partout!
Eloise : Ou un « Action-Chiche-Vérité » ?
Tout le monde : Mouais – Oui, pas mal ! – Je vote « pour » ! – Oh non ! C’est gavé puéril ! – Moi je m’en fou, je joue ! – Ouais moi aussi ! – Hopf’ pas moi !
Grégoire : Hein? On doit faire quoi ?
Bilel : Mais toi t’as rien écouter, laisse tomber !
Margaux : Et.. Heu !
Souana : Vas-y ! Exprime toi !
Margaux : Avant de faire tout ça, il faut que tout le monde s’occupe du prof !
Samuel : Mais t’es hyper sérieuse, là ! Laisse le crever !
Chloé  :Pf’ ! Les mecs…
Bruno : Rho ! Mais…  S’il vous plaît ! On se dispute pas pour ça, Clara  ! Samuel  ! Vous êtes les deux délégués, allez chercher un pion, et traîner le si nécessaire, mais c’est quand même vraiment atroce que le prof sois paralysé, sans savoir quoi faire, qui nous écoute depuis tout à l’heure, et qui dois avoir mal partout, et qui sans doutes agonise comme un dingue, ils nous entends vouloir faire un action-chiche-vérité, qu’on s’en fiche totalement  de lui, alors le nécessaire serait de prévenir quelqu’un, et dites leurs de… Enfin, menacez-les jusqu’à ce qu’ils craquent, on va pas le laisser crever  ! C’est affreux ! Je l’avoue, il me saoule, mais la moindre des choses est de sauver une vie ! Nous sommes 28 ! 28 à rien foutre ! Alors il faudrait que au moins 2 ou 3 élèves assez matures de préférences vus le petit caillou qui ressemble à un cerveau (pour certains) !
Tout le monde : … – … – Oui.. – On devrait faire quelque chose… – Attention ! Bruno pète un câble ! – Oui, mais il y a de bonnes raisons ! – Alors, on se bouge ? – Clara ? – oui ? – Alors ? Choisis des gens « assez matures » pour t’accompagner ! – Ouais ! Je ne sais pas pourquoi les pions refusent de venir ! – Ouais ! C’est leurs boulot d’aider les élèves et la sécurité d’autrui ! – Mais trop ! – Bougez vous le cul, les déménageurs de matelas ! – Oui !!! On arrive !!!

 

Et vous ? Vous êtes pour ou contre le transport à l’hôpital de Mr. Bonin ?

Alias Lucie   

 

( 21 mars, 2012 )

Test (4)

Evenement : Mr. Sanroma, lors d’une démonstration via l’ordinateur, s’électrocute en essayant de brancher des câbles. 
Le débat des élèves :

Bzzz, crshh. dziiit…

Selma : Oh là là ! Je ne touche pas ce machin !
Valentin : Oh, ça pète ! Y a des étincelles !
Clara : Faudrait peut-être le dégager de là, non ?
Bilel : La tête qu’il fait !
Bruno : Oh là.. Mais ne le toucher pas ! Vous allez y passer sinon !

Bziit… Gzzt…

Eloise : On appelle « à l’aide » très fort, ou en crescendo ?
Baptiste : Non, non ! On ne crie pas du tout  !
Eloise : Mais que veux-tu que l’on fasse ? Qu’on mange une pizza comme des débiles ?
Baptiste : Bah… Je sais pas !
Souana : La vache… Mais il est toujours en mode « Pikachu » ou… ? Je veux dire, on peut le toucher, c’est bon ?
Félix : Toucher… ?
Souana : Rho mais Félix !!!! Je voulais dire par là qu’on pouvait le dégager de là… ?
Antoine : Il est tombé raide mort !
Samuel : Monsieur.. ? MONSIEUR ?! Allô ??? Y a du monde là dedans ?
Grégoire : Il va pas te répondre, t’es fou toi !
Samuel : Bah on pouvait toujours essayer !

Dzzt…Pstaf…Crshh… 

Guillaume : Ouh là ! Des étincelles !
Chloé : On devrait quand même appeler quelqu’un, non ? Ou vous voulez rester poireauter !
Hugo : On va lui faire un massage cardiaque ?
Tout le monde : OUAIS ! Vas-y ! Saute lui dessus !
Calixta : Mais arrêter, il va défoncer le sol !!
Camélia : On fait un tour sur le net, sinon !
Wendy : On peut passer par Facebook?
Clara : Si tout le monde passait par Facebook, on n’en finirais jamais, il est déjà 35…
Théa : Ou on passe par le blog, sinon ?
Martin : Bah… Bof !
Matthieu : Pourquoi pas ? Pour ceux qui n’y sont jamais aller, on pourrait leur montrer !
Benjamin MB : Ne nous en voulez pas, monsieur ! …
Valentin : Y a plus personne !
Nathan : Je peux allumer l’ordi’ ?
Camille : Oh, non, mais vas-y fait comme chez toi !
Nathan : Eh mais, c’est bon ! Calme toi !
Margaux : Il… Il bouge plus DU TOUT ! Ça fait peur quand même, mais rassurez moi, il est pas « mort » !
Bruno : Bah Hugo voulait lui sauter dessus…
Samuel : J’AI UNE IDÉE !!!
Clara : Mais gueule pas. Dis nous ton idée !
Samuel : On a qu’a aller sur Youtube et lui faire écouter une chanson de Justin Bieber, ça, ça va le réveiller !
Martin : C’est moi qui fait, c’est moi qui fait !
Matthieu : Et pourquoi « toi » d’abord ? Et pourquoi pas « moi » ?
Souana : Bon, c’est moi qui vais le faire, parce que… !
Antoine : Mais vas-y Souana ! Laisse  Samuel faire, c’est lui qui a proposé l’idée !
Samuel : Alors, poussez-vous de l’ordinateur, là ! Faut que je passe !
Laura : Et met le son à fond, que ça le secoue bien !
Eloise : Mais ça va alerter les autres classes, et y a … Y a Audrey qui passe !
Tout le monde : Planquez-vous !!! – Cachez le prof ! – Sous le bureau ?? Mais t’es fou ! – Mais non pas dessous ! – Où ?? – Bah… Je sais pas moi mais… – Audrey Arrive ! – Merde ! – Mettez le sous son bureau à lui ! – Il est trop lourd ! – Hugo, aide nous, putain! – Mais… Je le fais glisser.. ?  - Non, tu le balances à travers la classe.. MAIS BIEN SÛR QUE OUI !!!
Audrey : Il n’est pas là, votre prof ?
Benjamin R : Non, Heu… Il est aller chercher des photocopies pour nous faire faire des exercices.
Audrey : Ok. Personne n’est absent ?
Tout le monde : NON !
Audrey : D’accord. C’est noté ! Merci !

Tout le monde : Ouuuuuf… !
Selma : Oh, merci Reboul ! T’es trop fort !
Valentin : Ouais, félicitations mon petit Reboul !
Benjamin R : Ouais merci…
Martin : Regroupez-vous à l’ordinateur !
Samuel : Fermez la porte !!!
Clara : J’ai fermé à clef …
Matthieu : C’est bien d’être diabolique parfois…
Bilel : Ah là là !  On est trop forts !
Guillaume : Allez, écrit !
Samuel : Ouais ouais… Alors ! J… U …
Théa : Putain, mais t’es hyper lent ma parole, laisse moi taper !
Samuel : Mais laisse moi ! S…T… I…
Théa : Non ! Arrête ! On va y passer la nuit avec toi !
Samuel : Non, casse toi !
Calixta : Rho mais ça suffit ! Je vais taper parce que sinon…
Camille : Eh oh, les deux débiles ça suffit !
Bruno : Bah… Je crois que Wendy a une chanson de Justin Bieber sur son portable, allez, met lui-en pleins les tympans !
Wendy : Mais ! Je l’aime pas, hein ?
Souana : Qui ?
Wendy : Justin Bieber !
Souana : Au pire, on s’en fout, que tu n’aimes ou que tu n’aimes pas !
Chloé  : On va pas y passer la nuit! Samuel tu écris, et vite ; Théa, tu le laisses, et Calixta tu te recules pour que tout le monde puisse voir l’écran !
Grégoire : Mais c’est bon, Chloé… Fais pas ta « chef-intello » !
Baptiste :  Bon, vous aller sur Youtube ou pas ? Parce que nous, ça fait deux heures qu’on attends !
Benjamin MB : Il est… 45 !
Laura : Fou’ ! Eh beh c’est du sport de taper « Justin Bieber » à l’ordinateur, franchement, eh les gens ! Calmez vous !
Clara : Oh, mais on est très calm… Putain ! Mais arrêter ! Pourquoi vous ouvrez les fenêtres, vous êtes cons ou quoi ???
Laura : Oui… En effet ! Vous êtes très calmes…
Nathan : Mais il fait hyper chaud !
Hugo : J’avoue… On crève !
Margaux : Personne n’a du déo’ ?
Valentin : Bah ? Pourquoi ?
Baptiste : Mais j’avoue que ça sent le rat mort, ici !
Matthieu  : Mais c’est à cause du prof qui est en pleine décomposition !
Tout le monde : Putain !! Matthieu, t’es dégueulasse !
Félix : Ouais mais… Vous avez remarqué ?
Tout le monde : Quoi ???
Félix : Le prof a les yeux ouverts !
Souana : AAAAAAAAAAAH !!!
Bruno : Oh mon dieu !
Calixta : Oh, My god !
Camille : Dé-gueu-lasse !
Martin : Il est mort !
Camélia : Mais… Vos gueules ! Il est peut-être dans le coma !
Eloise : Son coeur bat toujours ?
Baptiste : T’as qu’a vérifier !
Eloise : heu… Non ! C’est bon !
Wendy : Ho-rri-ble !
Benjamin R : Hugo, fais lui un massage cardiaque !
Selma : Mais je pense que si tu lui sautes dessus, il va crever !
Samuel : Mais il est déjà mort !
Chloé : Mais dites pas de conneries, il.. Il est encore vivant, ne vous énervez pas !
Laura : Mais vous voulez qu’on appelle personne ? Parce que je vous signale qu’on est toujours pas aller sur Youtube, les autres classes doivent se demander pourquoi on crient comme des dingues, et Audrey doit nous entendre depuis la Vie scolaire. De plus, il est 57 et ça va bientôt sonner, on est dans une classe à 28 qui pue le rat mort et avec un prof à l’agonie près du décès !
Tout le monde : Oui c’est vrai que.. – Non mais non ! – On appelle quelqu’un ?? – Mais si on appelle quelqu’un on va nous tenir pour responsable de ne pas les avoir avertit avant ! – Mais on aura qu’à dire qu’il vient juste de s’électrocuter ! – Ouais, bof… – Mais ça fait flipper !
Laura : Donc, votre initiative ? On ne va pas rester là sans rien faire…
Antoine : Ouais mais bon…
Laura : Je sais que personne ne l’aime, mais quand même, imaginez sa famille qui va apprendre sa mort en plein cours, et que ses élèves n’ont rien foutu !
Benjamin MB : Pf’ !
Baptiste : Ça va sonner dans ; 5…4…
Margaux : 2…
Clara : 1..
(SONNERIE)

 

Et vous ? Vous êtes pour ou contre pour sauver la vie de Mr. Sanroma ?

 

 

Alias Lucie 

 

 

( 20 mars, 2012 )

Test (2)

Evenement : Il y a l’alarme incendie qui se déclenche dans tout le collège.
Le débat des élèves :

(ALARME)

Samuel – Ouais ! Chouette ! On étaient en plein contrôle en plus !
Mr Law-Lee – On se calme, s’il vous plaît, sortez de la classe en silence !!!
Hugo – Poussez-vous ! Poussez-vous !
Selma – Mais putain ! Hugo ! Mais pousse pas les gens comme ça ! Tu écrases tout le monde !
Mr Law-Lee – Mais que-ce que j’ai dit ??? on se calme et on sort sans se bousculer !!!
Eloise – Ouf ! Bah heureusement qu’il y a eu l’alarme, parce que je bloquais à un exercice !
Théa – Ah ah ah !
Benjamin MB – Imaginez, c’est un vrai incendie !!!!! Ce serait super !! Comme ça, Mr. Sanroma brûlerait dedans !
Clara – Oooh ! Benjamin, t’es horrible, quand même !
Matthieu – Et Madame Izzo aussi, non ?
Calixta – Oh, ouais…
Wendy – Mais ne vous énervez pas, de toute façon ce n’est qu’une alerte, moi je vais à Bergonnié, je m’en fou totalement.
Chloé – C’est la deuxième fois que l’alerte incendie ce déclenche quand on est en contrôle !
Margaux – Mais oui, mais c’est trop bien ! En plus, je déteste les maths !
Mr. Law-Lee – Allez, descendez ! Vous en mettez du temps, ce ne sont que de simples escaliers et vous bloquez tout le monde, je vous signale !
Bruno – En plein cours de maths, ils exagèrent…
Martin – Bah, arrête, les maths on s’ennuient avec ces équations !!
Nathan – Moi j’aimerais bien que ce soit un vrai incendie et pas juste une alerte pour l’exercice d’évacuation!
Benjamin MB – Mais trop !!!
Valentin – Et tu crameras dedans !
Nathan – Oh bah non, t’es marrant !
Clara – Eh ! Où vous allez, là ?? On s’en va par l’Atrium, hein ?? Revenez !! OOOH !
Antoine/Benjamin MB/Valentin/Nathan/Bilel : Ah, merde ! Attendez-nous, OOOH !
Mr Law-Lee – Allez, suivez moi ! Et dépêchez-vous !
Camélia/Souana – Et sinon, les nouvelles chaussures Rue Sainte-Catherine, tu les as vues ? – Mais oui, elles sont trop magnifiques !
Margaux – Quelles chaussures ?
Camélia – Des chaussures à talons, rho !
Benjamin R – Oh, j’ai aperçu de la fumée, sérieux !
Tout le monde – Oh, mais ta gueule Benjamin! Dis pas de conneries !
Benjamin R – Mais si, je vous assure ! Regardez !
Tout le monde – Oh putain de merde !!!!!
Martin – Eh, mais Monsieur c’est grave quand même !!!
Mr Law-Lee – Mettez-vous en rang, que je puisse vous recompter, je ne tiens pas à savoir qu’il y en est un qui es resté dans le bâtiment !
Samuel – Oh, on devrait en faire un film, c’est trop marrant !
Clara – Marrant.. ?
Bruno – Oh, mon cahier de maths va partir en fumée…
Guillaume – Mais pas que le tiens, t’as vu tout le monde dehors, bah on va tous devoir racheter nos affaires scolaires !
Félix – Oh oh, non… J’ai la flemme !
Matthieu  - La flemme de quoi ?
Félix – Bah, tout va brûler, on va devoir tout racheter !
Matthieu – Ah oui… (Réflexion)… AH NON, PUTAIN !!!!!!!!!!!!
Antoine – Oh, la grosse flamme !!
Selma  - Mais arrêtez de regarder le collège flambait comme des merlans frits !
Valentin – Que veut tu qu’on fasse d’autre ?
Benjamin MB – Et on n’est pas des merlans frits, d’abord !
Mr Law-Lee – 2…4…6…8…10…12….14 !
Hugo – EH ! TOUT LE MONDE EST LÀ ??!!!
Chloé – Mais Hugo, arrêter de gueuler !
Hugo – Eh ! C’est pas moi qui gueule le plus fort, hein.
Chloé – Bah, dans notre classe, si !
Souana – Mais c’est vrai que tu devrais te calmer quand même, t’étais très bien en maths tout à l’heure, tu parlais pas…
Hugo – … !
Nathan – OOH ! LA vitre vient d’exploser !!!!!!!
Bruno – Vous croyez qu’il y a des gens coincés ?
Baptiste – Bah on devrait éviter ça, justement !
Calixta – Regardez tous les profs qui comptent et recomptent leurs classes ?? … On se croiraient dans un film !
Valentin – Je vais prendre une photo pour un souvenir…
Samuel – Ah moi aussi !
Benjamin MB – Clic
Antoine – Attendez moi, attendez moi, on va faire une photo de groupe !
Eloise – Mais t’es bête ou quoi ? Ça fait genre le gars : Oh, notre collège brûle ? Que fais-t’on ? Bah, une photo, voyons ! Bah non, Antoine, réfléchis !
Théa – Mais j’avoue ! Et rangez tout ça là !
Souana – Eh ! Mais je peux savoir ce que vous faites là ? Rangez moi ça tout de suite, hein ??
Benjamin MB/Félix/Antoine: Oui, maman !!
Souana – Ouais, ouais, je préfère !!!
Valentin – Oh, oh oh ! Les gens ! Oh ! OH !
Tout le monde – Mais quoi ????
Valentin – J’ai entendu un cri! Dans le collège !
Martin – Oh bah ça gère.
Matthieu – Mais ça gère PAS DU TOUT, tu veux dire ??
Clara – Oh mon dieu… Mais arrêtez, si c’est une blague ce n’ai pas drôle du tout !
Valentin – Mais c’est vrai !
Clara – Bon…
Mr Law-Lee – Oh là là ! C’est la journée la plus.. Mouvementée que j’ai eu jusqu’à aujourd’hui !
Benjamin R – Et ça vous fait quoi Monsieur ?
Madame Izzo – Nicolas !!! Je ne trouve pas un de mes élèves !
Mr Law-Lee – Lequel ?
Madame Izzo – Achille Pedespan…
Mr Law-Lee – Vous voulez dire, que vous croyez qu’il est resté à l’intérieur ??
Madame Izzo – Bah, j’espère que non !!
Valentin – Eh Madame, j’ai entendu un cri dedans.
Madame Izzo – Dans le… dans le bâtiment  ?
Valentin – Bah Oui…
Madame Izzo – Oh mon dieu! Oh mon dieu!
Tout le monde – Les pompiers arrivent !
Matthieu – Ils en on mit du temps, et la police aussi est là !
Bilel – Ouaich, mais trooop !
Camélia – Pourquoi la police ?
Théa – Pour savoir qui a foutu le feu dans le collège !
Wendy – Ou là là ! Mais moi je me casse vite fait, hein ?
Clara – Bah, je pense pas que tu pourras sortir ! Tu as vu tout les gens qui bloque le portail ?
Wendy – Oh, bah je réussirais, t’inquiète.
Souana – Mais c’est Achille qui est resté coincé ? J’ai pas trop compris !
Baptiste – Bah Madame Izzo a les quatrième F, et le seul qui n’est pas là, c’est Achille, et Valentin a dit qu’il a entendu crié !
Souana – C’est chaud, les enfants…
Guillaume – Mais pire que chaud, imagine Achille qui crame !
Grégoire – Arrêtez avec vos envies suicidaires, là !
Camille – Pf ! On n’en finira jamais !
Bruno – Laissez les passer, laissez les passer.
(Une demi-heure écoulée)
Samuel – Alors ? Il l’on retrouvé notre petit brûlé ?
Eloise – Mais ne  te moque pas toi…
Baptiste – Mais j’avoue ! Imagine que ce soit.. Enfin un de tes potes à toi qui est resté coincé dans ce.. Dans ce four, là ! Tu dirais quoi ?
Samuel – Eh mais c’est bon, calmos !
Calixta – OOH ! REGARDEZ ! LÀ-BAS !!!
Selma – Mais c’est Madame Izzo, mais que… !
Camille – Le feu n’est pas encore éteint !
Camélia – Oh, bah elle s’est mise toute seule là dedans, hein !
Théa – Eh mais arrêtez, elle veut se tuer ou quoi ?
Bilel – Bah… Comment dire !
Félix – Ah ! Le petit Nico’ a aussi disparu !
Bruno – … Il est aller rejoindre Madame Izzo !
Souana – C’est beau l’amour des sado-masochistes !
Matthieu – Heu…
Hugo – Il fait chaud !!!
Clara – Bah… Heu ! C’est un tout petit peu normal tu vois ???

 

Et vous ? Vous êtes pour ou contre que Madame Izzo revienne (ainsi que Mr Law-Lee) ou pas ?

 

 

Alias Lucie

( 19 mars, 2012 )

Test (1)

Evenement : Madame Lavigne a disparue.
Le débat des élèves :

 

Clara – On essaye de se calmer, un petit peu !
Matthieu – Mais tu as vu le bordel que ça provoque ? On peut pas rester calme. Y a des avis de recherche dans le collège, quand même !
Théa – Oui, c’est vrai que ça fait un petit peu… Peur ! A mon avis, il y aura des cours annulés !
Clara – Mais calmez vous, je vous dit ! On garde notre comportement habituel… Et j’espère qu’ils vont la retrouver.
Samuel – Mais que-ce qu’elle est aller foutre, aussi ? Au pire, qu’ils ne la retrouvent jamais, ce sera des cours en moins dans la semaine, et des exercices manqués !
Calixta – Non, mais sérieux ! Vous imaginez sa fille, elle doit être harcelée tout le temps… En plus, ça doit lui faire un choc !
Valentin – Eh, Félix ! Tu es arrivé a choper deux ou trois infos ? Histoire de nous mettre plus dans la situation ?
Félix – Bah… Ouais ! Mr. Law-Lee dit l’avoir aperçue la dernière fois dans sa salle. Elle était la dernière à sortir du collège !
Samuel – Elle a dû se droguer en cachette !!!!!
Baptiste – Très drôle… N’empêche que c’est inquiétant ! Au pire, si c’était un élève serait normal – enfin, vous voyez dans quel sens je le prends – je vais reformuler autrement : les enfants ou les adolescents, concernant les enlèvements et les disparitions c’est largement plus fréquent que les adultes.
Martin – Bah ouais, c’est sûr.. Et pourquoi Madame Lavigne, quand même ???
Grégoire – Mais tu crois que quelqu’un va pouvoir répondre à ta question dans la salle ?  T’es marrant, toi !
Selma – Eh, on se calme, d’accord ?
Chloé – Mais c’est aujourd’hui qu’elle a disparue ?
Antoine – Non ! Hier !
Chloé – Ah ouais… Ça fait un peu flippé quand même…
Matthieu – Mais je sais pas comment elle a pu se faire enlevée, réfléchissais-y !
Benjamin MB – Bah… On l’a endormie avec du chloroforme, et on l’a jetée dans une bagnole !!!
Valentin/Félix/Nathan/Bilel : Ah ah ah !
Clara – Heu… Non, je crois pas !
Théa – N’empêche qu’on est dans sa salle, mais avec le bordel qu’on fait, y aura peut-être des profs qui vont rappliquer, je sais pas mais…
Antoine – Mais on s’en fout, on a de bonnes raisons !
Clara – Autant aller en permanence, au lieu d’attendre ici !
Eloise – Oh, bah non ! On est bien ici ! Et en permanence il y aura plein de monde !!!
Souana – Mais calmez-vous, les enfants !!!
Camille – Mais franchement c’est quand même hyper bizarre que ce soit une prof !!! Pourquoi pas une élève ??? Et qui aurais pu l’enlever ???
Baptiste – Bah, c’est un peu de ça qu’on parle depuis tout à l’heure !!!
Camélia – Mais au pire on s’en fout, on continue à vivre normalement !
Wendy – …
Bruno – Bah, les deux délégués (Clara et Samuel) vous n’avez qu’à descendre à la vie scolaire pour savoir si des cours sont annulés, si on peut rentrer chez nous et tout le tralala !
Clara – Bah… Samuel a l’air d’être indisponible, vu comment il parle avec ces potes, donc Selma t’a qu’a venir !
Laura – Putain ! C’est quand même de l’info ce matin !!!
Guillaume – Bon… On va pas rester glandé comme ça !!!
Baptiste – mais t’es marrant toi !!
Benjamin MB – Bah on n’a qu’a foutre le bordel, il est déjà 45 !!!
Benjamin R – Ouais !!!!!!
Souana – Eh non mais non, les enfants, hein ? On reste sage là !!!
Margaux – On n’a qu’a aller sur Internet, en plus on a le vidéo projecteur !!!
Calixta – Je ne pense pas qu’on puissent. Normalement l’accès à Internet depuis le collège est… Interdit !
Martin – Bah ça coute rein d’essayer !
Nathan – Laissez moi l’allumer, laissez moi l’allumer !!!
Valentin – Attention, ça va exploser !
Félix – Ça marche… !!! J’y crois pas !!!
Clara – On doit tous descendre en permanence, c’est Audrey qui l’a dit !
Tout le monde – Oooh ! Elle fait chié, Audrey !!!
Selma  - Ouais mais ça sert à rien il est 55 là !
Camille – Ouais, on a Maths en plus…
Bruno – Et c’est partit pour les maths !!!
Matthieu – N’empêche… On va s’ennuyer en maths ! Comparer à maintenant, on va que faire des exercices et copier le cours…
(SONNERIE)
Tout le monde – Merde…
Baptiste – Bah on a bien parler quand même !
Chloé – Ce serait bien qu’ils la retrouvent !
Valentin – Pour nous ? Ou pour sa fille ?
Benjamin MB – Bah arrête pour sa fille !!!
Hugo – Bah moi j’écoutais pas à ses cours, alors je m’en fou, ça change pas grand chose.
Eloise – Heu.. C’est à qui le sac, là?
Bilel – A moi ! A moi ! Merci !
Guillaume – Putain… On étaient bien, là ! Je déteste le Lundi !
Laura – Pf, en plus je comprends RIEN du tout aux équations, moi !
Bruno – C’est pourtant facile, hein?
Laura – Oh, tais-toi le prof de maths junior !!!
Selma  - Les maths c’est nul !
Théa – Bah, moi ça va, je me débouille, mais j’aime pas ça quand même…
Félix – Moi je m’en fou des maths…
Wendy – Moi j’ai loupé la moitié des cours, alors, ça change rien du tout !!!
Martin – Moi je comprends TOUT !
Grégoire – Moi aussi !!!
Camille – Mais taisez vous les intellos des maths !!!
Calixta – C’est  nul les équations !
Valentin – Bah moi je suis à côté de Théa, j’ai qu’à copier sur elle, et puis c’est bon ! Je comprends tout !
Clara – Mais arrêtez un peu de parler des maths !
Matthieu – Bref !!!!!!!!!
Hugo – Ouais on est en récréation là !!
Margaux – On parle pas de maths, s’il vous plaît !

 

 

Et vous ? Vous êtes pour ou contre que Madame Lavigne revienne ?

 

 

Alias Lucie !
PS : Désolé pour les fautes (je pense qu’il y en aura énormément)

 

( 15 mars, 2012 )

Ecume, Lointain, Inconnu, Amertume…

C’est l’écume,
C’est le lointain, 
C’est l’inconnu,
C’est l’amertume,
Du coin de l’oeil je l’observais,
Passant et repassant,
Fouillant dans les feuilles,
Dans les nuages,
Se formait
Son prénom en grosses lettres,
Poursuivant à l’aveuglette,
Tout ce qu’elle avait perdu,
C’est l’écume,
C’est le lointain,
C’est l’inconnu,
C’est l’amertume,
Je la vis s’éloigner,
Et pour de bon cette fois,
Poursuivant ainsi,
Ce qu’elle voulait récupérer,
Criant le nom de son aimé,
Cherchant te recherchant,
Une petite bague en or,
Que je le lui avait volée,
C’est l’écume,
C’est le lointain,
C’est l’inconnu,
C’est l’amertume…

*******************

Alias Lucie…

( 12 mars, 2012 )

Heureuse

Petite fille,
Regard bleuté,
Courant innocemment
Vers ce qu’on appelle le Bonheur, 
Fuyant injustices, 
Rattrapant le temps perdu, 
Ses cheveux blonds flottant comme un long voile doré,
De ses doigts vernis,
Emprisonnés l’air,
Emprisonnés le silence,
Emprisonnées les sourires...
Petite fille,
Perdue et abandonnée,
Délaissée au coin de ma rue, 
Rêvant à l’inconnu, 
Riant aux cieux
Et prononçant ‘adieu’,
Reprit sa marche…
Heureuse de son Histoire,

Heureuse de son poème,

Heureuse. 

 

 

Alias Lucie

 

123
Page Suivante »
|