( 25 mars, 2012 )

Mensonges & Cachoteries, Partie 5.

Mercredi 14 Mars
Je ne peux plus demander à Clémence de me faire une robe elle même… Elle n’aurait pas finit à temps. Tant pis, je vais devoir aller après le cours en ville. En espérant cette fois ci de ne pas croiser Andréa et Simon !
8h04, je viens de me réveiller. A peine réveiller, j’aperçus du coin de l’œil un CD qui n’est pas à moi…
Il est à Clément !
10h05, j’attendais Clément devant son casier.
10h08, il arrivait enfin et sans sa petite copine !
Clément – Tu m’adresses la parole toi maintenant ?
Moi – J’ai retrouver un CD que tu m’avais prêter. Je te le rends simplement.
Clément – Merci. Ashley, pourquoi tu m’évites ?
Moi – Tu n’as toujours pas deviner ?
Clément – Non ? J’ai fais quelque chose de mal ? Dit quelque chose déplacer ?
Moi – Non pas du tout…
Clément – C’est quoi alors ?
Moi – Je t’ai…
Avant que je puisses finir ma phrase, sa petite copine était là.
Moi – Bon, salut.
Clément – Attends !
Moi – Quoi ?
Clément – Tu ne veux pas qu’on aille prendre un café après les cours ?
Sa copine le fusilla du regard.
Moi – Si tu veux…
Clément – Tu finis à quelle heure ?
Moi – 17h.
Clément – D’accord, on se rejoint au CofeeGoulding ?
Moi – OK.
Heureusement que sa copine est arriver au moment où j’allais lui dire que je l’aimais… OUF.
13h43, nous sommes en espagnol. Aurore et moi sommes à coter.
Moi (en chuchotant) – Tout à l’heure j’ai parler avec Clément… Et j’ai failli lui dire se que je ressentais pour lui !
Aurore – Mais c’est super !
Ma prof d’espagnol, Mademoiselle Caballero – Taisez-vous dans le fond !
Moi (en chuchotant) – Parle moins fort Aurore !
Aurore (en chuchotant) – Ouai ouai ! Bon, donc tu ne lui as pas dis à Clément ?
Moi (en chuchotant) – Ben non, sa copine est arriver à temps !
Aurore (en chuchotant) – Elle est tomber à pique.
Moi (en chuchotant) – Sa c’est sur. J’ai eu chaud ! Et ce n’est pas tout, après les cours on va prendre un café au CofeeGouilding…
Aurore – Quoi ? Mais qu’es que tu vas lui dire ?
Mademoiselle Caballero – Chut !
Nous avions continuez notre conversation par écris :
Moi – Je ne sais pas du tout ce que je vais lui dire, mais je sais ce que je ne vais pas lui dire !
Aurore – Moi je penses que tu devrais lui dire. Si sa ce trouve il va quitter sa copine pour toi.
Moi – On est pas dans un conte de fée là ! C’est la vrai vie, non mais sérieusement comme si il allait quitter sa copine pour moi…
Aurore – Ben sa se peut ! Plein de mec font ça.
Moi – Si tu le dis !
Aurore – J’ai toujours raison poulette !
Moi – Ah ah ah ah. LOL
Aurore – Tu vas aller quand chercher ta robe ?
Moi – Je devais y aller après les cours mais bon… Si je reste avec Clément que quelques minutes j’aurais peut-être le temps d’aller aussi en ville.
Aurore – Tu veux que je viennes avec toi ?
Moi – Non non, c’est bon t’inquiète.
La prof nous regarda… Aurore ranger vite le papier dans sa trousse.
Après ça nous n’avons pas poursuivis notre conversation.
16h55, j’ai enfin finis les cours.
17h04, je suis au CofeeGoulding. Clément est déjà installé à une table avec un verre de coca-cola.
Clément – Ah te voilà !
Moi – Oui.
Clément – Tu veux quoi comme boisson ?
Moi – Euh rien.
Clément – Tu es sur ?
Moi – Oui !
Clément – D’accord, d’accord…
Moi – Euh, je peux pas rester longtemps car il faut que j’aille m’acheter une robe pour le bal.
Clément (avec un grand sourire)  – Ah d’accord, tu veux que je t’accompagne ? Je pourrais te donner mon avis comme sa.
Moi – Si tu veux.
Clément – Tu le dis si tu ne veux pas que je viennes !
Moi (en souriant) – Mais si, sa me ferait plaisir que tu viennes. Comme ça, je ne me ferais pas kidnapper !
Clément – On ne rigole pas avec sa ! Ah ah ah.
Moi – Ah ah ah.
Clément (en me chuchotant dans l’oreille) – Tu m’avais manquer.
Je l’embrassa sur la joue.
17h21, nous sommes dans un magasin.
J’ai pris 3 robes à essayer.
La première robe :
Dix-neuvième jours.
Clément (il pouffa de rire) – Tu vas à un enterrement ?! Ah ah ah.
Moi – Gné !
Je retourna dans la cabine essayer une autre robe…
Deuxième robe :
Dix-neuvième jours.
Clément – Mouai pas trop mal. Tourne toi pour voir !
Je me tourna.
Clément – Sa peut aller !
Je souris. Et retourna dans la cabine.
Troisième robe :
Dix-neuvième jours.
Clément – Beurk ! Bon je vais aller te chercher une robe digne de ce nom !
Il partit dans les rayons du magasins.
Clément – Essaye cette robe là !
Il me la lança dans les mains et m’obligea à l’essayer.
Quatrième robe :
Dix-neuvième jours.
Je n’en revenais pas, la robe était magnifique. Et surtout elle m’allait bien !
Je sortis de la cabine.
Clément resta bouche-bée quelques instants.
Clément – Wouaw ! Il faut que tu achètes cette robe. Elle est parfaite sur toi.
Moi (je rougis) – Merci mon chou.
Clément – De rien miss.
Après, nous sommes rentrer chez nous. Mais avant que Clément rentre chez lui, il me raccompagna (tel un prince charmant).
Moi – Merci de m’avoir raccompagner.
Clément – C’est normal.
On se regarda dans les yeux, il s’avança, je m’avança… et il m’embrassa sur la joue.
Jeudi 15 Mars (J-1!)
Cette nuit j’ai rêver de Clément. Mon rêve était fabuleux mais totalement irréelle…
Aujourd’hui et demain c’est férié car le comité du bal doit installé la salle. Donc qui dit férié dit shopping !!
J’appelai Aurore.
Moi – Allo poulette ?
Aurore – Coucou.
Moi – Tu veux pas qu’on aille faire du shopping ?
Aurore – Bas c’est que j’avais prévu de rester avec Mattéo…
Moi – Ah OK…
Aurore – Désoler. Mais au pire demande à Clément !
Moi – T’es folle ! Il est trop occuper avec sa « copine »…
Aurore – Demande lui ! Fais un effort. Tu en meurs d’envie !
Moi – J’en ai marre tu me connais trop bien !
Aurore – Ah ah ah, et oui. Allez gros bisous.
Moi – Kiss
Pour le shopping c’était foutu ! Dommage.
10h33, j’appelle Clément ?
10h34, non il va penser que je suis accros à lui…
10h35, c’est un peu le cas en même temps !
10h36, Allez Ashley appelle le !
10h36 et 30 secondes, non, c’est à lui de m’appeler.
10h38, Roh que c’est compliquer.
10h39, tut tut. Je viens de recevoir un texto.
10h40, c’est Benjamin qui vient de m’envoyer un texto…
Benjamin – Tu viens toujours avec moi au bal demain soir ?
10h41, je vais attendre un peu avant de lui répondre, pour pas qu’il croit que je suis une geek !
10h43, bon, c’est bon je peux lui répondre.
Moi – Oui, bien sur.
10h44, bon j’appelle Clément ?
10h44 et 30 secondes – Et mince alors je l’appelle !
Clément – Allo ?
Moi – C’est moi, Ashley. Je te dérange ?
Clément – Non non, pas du tout. Sa me fait plaisir que tu m’appelles !
Moi – C’était pour savoir ce que tu faisais cette après-midi ?
Clément – Je vois Camille normalement…
Moi (avec une voix fébrile) – Ah d’accord. Pas grave, amusez vous bien.
J’allais raccrocher mais…
Clément – Attends, si tu veux je peux annuler.
Moi – Non c’est bon. Ta copine est plus importante que moi, t’inquiète je comprends tout à fait.
Clément – Pas sur…
Moi – Qu’es qu’y n’est pas sur ?
Clément – Je me suis compris. Bon, j’annule avec Camille et comme sa on peut se voir !
Moi – Tu n’es vraiment pas obliger.
Clément – Je sais, mais sa me fait plaisir de passer un après-midi avec toi.
Moi – De même.
Clément – Tu voudras qu’on se fasse un film d’horreur ? Ah ah ah.
Moi – Ah ah ah, si tu veux. Mais ne te plains pas si je cris et que je m’accroches à toi.
Clément -  Je ne plains jamais, surtout pas pour ça.
Moi – On se rejoint chez toi ?
Clément – Bas si tu veux je viens te chercher ?
Moi – Non c’est bon. Tu sais c’est pas parce que je cris devant des films d’horreurs que je ne sait pas prendre le bus toute seule comme une grande !
Clément – Ah bon ? Non, tu sais prendre le bus toute seule ?
Moi – Ah ah ah. T’es bête. Bon, je viens chez toi vers 14h ou 14h30 ?
Clément – 14h.
Moi – Kiss

Maintenant il faut que je m’habille…
30 minutes plus tard. J’ai essayer au moins dix tenues mais je n’arrive pas à choisir !
Bon Aurore ne m’en voudra pas si je la dérange pour quelle me donne un conseil.
Aurore (essoufflée) – Allo ?
Moi – Je te dérange ?
Aurore – Ah ah, c’est pas ce que tu crois. On courait pour ne pas louper le bus. Vas y dis moi ce qu’y ce passe !
Moi – Ah ah. Bas voilà, je vois Clément cette après-midi et je ne sais pas quoi mettre…
Aurore – Mets un short et un t-shirt. Il fait chaud aujourd’hui et comme ça, sa fait chic et décontractée.
Moi – Merci poulette !
Aurore – Aller, gros bisous.
Moi – Kiss
J’enfilai mon short et mon t-shirt quand quelqu’un sonna à ma porte. Et merde, j’étais déjà super en retard !
J’allai ouvrir la porte.
Moi – Qu’es que tu fais la ?!
Simon – Je voulais m’excuser.
Moi – Je m’en fou de tes excuses, vas voir ta copine plutôt. Aller salut, je dois y aller !
Je ferma ma porte à clé et partit. Mais Simon m’attrapa le bras…
Moi – Lâche moi ! Je suis presser.
Simon – Je m’en fou, tu va m’écouter maintenant !
Moi – Lâche moi !
Simon – Je m’excuses d’accord. Moi je ne veux pas te perdre. Tu compte énormément pour moi, mais Andréa je l’aime… Je n’y peux rien. Alors s’il te plait, si tu as un minimum d’affection pour moi tu respecteras mes sentiments envers elle.
Il me lâcha enfin le bras.
Je partis en courant prendre mon bus en espérant que je ne l’avais pas louper.
13h56, merde j’ai louper mon bus !
Bon je vais appeler Clément pour le prévenir.
Clément – Allo ?
Moi – C’est moi, c’était juste pour te prévenir que je serais surement en retard…
Clément – OK, pas de problème. A tout a l’heure miss
Moi – Kiss
Je raccrocha.

14h02, je suis enfin dans le bus.
14h04, Clément avait une voix bizarre tout à l’heure… C’est peut-être qu’une impression.
14h05, Je déteste vraiment Simon !
14h06, mais en même temps je le comprends… Cette « gué-guerre » entre moi et Andréa va trop loin.
14h08, je ne peux pas la supporter cette fille ! Je la HAIE.
14h13, je viens de sortir du bus.
14h16, Je me dirigeai vers la porte de Clément, quand une personne sortis. Je me cacha derrière un arbre.
Camille et Clément était en train de s’engueuler et j’entendais tout ce qu’il disait…
Camille – Tu es sur de ta décision ?
Clément – Oui, c’est finis entre nous.
Camille – C’est à cause de cette fille, Ashley ?!
Clément – Oui. Tu sais très bien que entre nous c’était qu’une façade !
Camille – Moi je t’aime vraiment.
Clément – Je suis désoler.
Elle partit en pleure.
Pourquoi c’était de ma faute ? Mince alors… Qu’es que je vais faire maintenant ?!
Bon réfléchis réfléchis… Je fais comme si de rien n’était où je lui dis que j’ai tout entendu ? Bon, au pire je verrais bien. Allez hop ! Basta.
14h21, Je sonna, dring dring.
Clément – Ah salut.
Moi – Kikoo !
Clément – Rentre. Tu veux choisir le film ?
Apparemment Clément avait décider de ne pas m’en parler.
Moi – Comme tu veux.
On était dans sa chambre.
Clément – Tu veux pas plutôt qu’on aille au cinémas ? Car y a un film d’horreur qui vient juste de sortir et c’est « La dame en noir ».
Moi – Oh la flemme, je préfèrerais rester dans ton petit canapé bien mou.
Clément – Ah ah, comme tu veux. Tu choisis le film et je vais chercher à manger ?
Moi – OK.
Clément – Tu veux que je te prenne quoi ?
Moi – Tu as des popcorns ?
Clément – Yep’, sucré ou salé ?
Moi – Sucré voyons ! Quelle question.
Clément – Ah ah ah.
Il partit dans la cuisine. Tandis que moi j’inspectais son étagère où il avait ranger c’est film…
« Intruders » ? Non. « Shining » ? Non. « Insidious » ? Mouai. « Jusqu’en enfer » ? Mouai.
Moi (en criant) – TU PRÉFÈRES « INSIDIOUS » OU « JUSQU’EN ENFER » ?
Clément – QUOI ?
Moi – « INSIDIOUS » OU « JUSQU’EN ENFER » ?
Clément – Ah ah ah. Je suis juste derrière toi, pas besoin de crier miss !
Moi – Gné tu trouve sa marrant ?! Bon, « Insidious » ou « Jusqu’en enfer » ?
Clément – « Insidious ».
Moi – OK, tiens !
Je lui donna. Puis je m’essaya
Il le mis dans son lecteur DVD et il venu s’asseoir à coter de moi. Je posa ma tête sur son épaule avec le popcorns à la main. Et le film commença.
16h05, J’entendis un bruit dans mon oreille.
Clément – Ashley réveille toi.
Moi – Hum hum.
Clément – Le film est finis !
J’ouvris les yeux et je constata que j’avais dormis pendant tout le film sur les jambes de Clément. Je me releva.
Moi – Oh désoler.
Clément – Pas bien grave ! Tu sais que tu fais des bruits bizarre quand tu dors !
Moi (je rougis) – Ah bon ?
Clément – T’inquiète pas, c’est très mignon.
Je souris.
Clément – Bon tu veux qu’on fasse quoi ?
Moi – Je sais pas il est quelle heure ?
Clément – 16h12. Tu dois rentrer à quelle heure ?
Moi – Je sais pas du tout !
Clément – Tu veux qu’on aille trainer en ville ?
Moi – Mouai.
Clément – Ou sinon on peut regarder un autre film si tu veux ?
Moi – D’accord. Mais pas un film d’horreur !
Clément – Pas de problème ! Avatar ?
Moi – OK.
19h30, le film est enfin finis ! Fiou…
Je regarda pas la fenêtre.
Moi – Mince il fait nuit !
Clément (timidement) – Si tu veux, tu peux dormir chez moi ?
Moi – C’est vrai ?
Clément – Oui, bien sur. Attends deux secondes !
Clément était descendu en bas pour demander à sa mère.
Clément (en parlant à sa mère) – Maman, Ashley peut dormir ici ? Car il fait nuit…
Mère de Clément – Oui bien sur. Mais faut qu’elle prévienne sa mère.
Clément – Oui oui, t’inquiète.
Il remonta à l’étage.
Moi – Alors ?
Clément – C’est OK. Il faut juste que tu prévienne ta mère !
Moi – D’accord.
J’appella ma mère.
Ma maman – Allo ?
Moi – C’est moi.
Ma maman – Tu es où ?
Moi – Chez Clément. C’était pour te demander si je pouvais dormir chez Clément car il fait nuit. Et je n’aime pas trop prendre le bus la nuit…
Ma maman – Euh, d’accord. Mais la prochaine fois, laisse un mot sur la porte du frigo pour prévenir que tu sors car je me suis inquiéter moi !
Moi – Désoler, mais le film qu’on a regarder à durer très (trop) longtemps… Désoler ma petite mamounette !
Ma maman – Mouai, tu reviens à quelle heure demain ?
Moi – Euh j’en sais rien. Surement vers 17h.
Ma maman – Mais tu n’as pas cours ?
Moi – Maman, je te l’ai déjà dis ! Aujourd’hui et demain c’est férié à cause du bal.
Ma maman – Ah oui c’est vrai. Bon, allez bisous ma louloute. Et surtout ne fais pas de vilaine chose avec les garçons !
Moi – MAMAN !
Ma maman – Ben quoi ? Vaut mieux prévenir que guérir.
Je raccrocha, sa devenait trop embarrassant…
Je suppose que vous vous demandez si je suis vierge ? Et bien oui. Mais pas Aurore !
Bref… Passons, passons.
Clément – Elle est d’accord ?
Moi (je souris) – Oui.
Clément – Cool. Tu veux manger maintenant ?
Moi – Oui, pas de problème.
Clément – OK, attends moi là, je vais chercher la pizza et des assiettes.
20h02, miam miam miam…
Après manger nous avons regarder Dexter.
22h17, Clément c’est endormis sur moi.
Je m’allongea près de lui, sentis son odeur et m’endormis près de lui, comme dans mon rêve. Pas si irréelle que sa en fin de compte !

( 19 mars, 2012 )

Mensonges & Cachoteries, Partie 4.

Vendredi 9 Mars
Plus qu’un jours ! Enfin. J’ai cru que cette semaine ne finirais jamais.

7h48, je vais chercher ma petite Aurore.

7h53, je sonne chez elle. Dring dring !
Moi – Coucou poulette.
Aurore – Kikou !
Moi – Je voulais te demander, tu vas au bal avec Mattéo ?
Aurore – Je ne sais pas… Pour tout te dire je voudrais bien mais il ne m’a toujours pas demander de l’accompagner.
Moi – Ah mince ! Je suis sur qu’il va le faire t’inquiète pas. Et puis si sa se trouve il a complètement oublier qu’il y avait un bal d’organiser.
Aurore – Mouai. Et toi, tu y vas avec qui ? Avec le mystérieux Benjamin ?
Moi – T’es bête. Je déteste Benjamin, et tu sais bien pourquoi.
Aurore – Mais tu ne voudrais pas en savoir un peu plus sur lui ?
Moi – Non, moins j’en sais sur lui et mieux je me porte !
Aurore – Si tu le dis… Donc tu vas y aller toute seule ?
Moi – Non, je ne vais pas y aller ! De toute façon se bal ne sert à rien.
Aurore – Je suis sur que au fond de toi tu rêves d’y aller avec Clément.
Moi (en rougissant) – Non pas du tout.
Aurore – Laisse tomber tu sais pas mentir, et de toute façon je te connais par cœur alors arrête !
Nous sommes enfin arrivé au bahut.

10h06, dans les couloirs en allant dans la cours pour la pose, je croisa Clément… avec un fille à son bras.
Mon corps resta figer, j’arrêtai immédiatement de penser à quoi que se soit. C’est comme si le temps c’était arrêter un cour instant…
Mais sa ne dura qu’un bref moment car quelqu’un me percuta l’épaule. Et je tomba aussitôt par terre à plat ventre.
Ma tête percuta le sol avec une très grande force et ma cheville resta coincer dans le pied de quelqu’un d’autre, surement celui de mon agresseur.
Quelqu’un me tendis une poignée de main pour me relever. Une fois debout, je repris mes esprits et constata que mon agresseur était BENJAMIN ! J’avais trop mal au crâne pour lui crier après, il m’emmena chez l’infirmière.
Je suis resté chez l’infirmière 1 heure, puis après elle a préféré que je rentre chez moi, donc elle a appeler ma mère.
Je laissa un message sur le répondeur d’Aurore pour la prévenir et surtout pour ne pas quelle s’inquiète !

Lundi il va m’entendre Benjamin !

 

Dimanche 11 Mars
 J’ai passer presque tout mon week-end au lit. J’avais tellement mal au crâne ! Clément a essayé de m’appeler hier mais je n’ai pas répondu, repenser a ce qui c’était passer le vendredi m’étais insupportable… Je n’avais pas reparler à Aurore depuis Vendredi.

15h26, J’appela Aurore.
Aurore – Allo ?
Moi – C’est moi.
Aurore – Ah, comment tu vas ma poule ?
Moi – J’ai mal au crâne mais sinon ça peut aller.
Aurore – Mais comment tu t’es fais ton compte ?
Moi – Je traversais le couloir quand j’ai vu une fille au bras de Clément. Je suis rester figé jusqu’à que Benjamin me percute.
Aurore – Il va m’entendre ce Benjamin ! Il ne pouvait pas regarder ou il marchait ?!
Moi – Il n’a surement pas fais exprès. Et puis, moi je n’avais cas pas me mettre au plein milieu du couloir…
Aurore – Ah non ! Ce n’est pas de ta faute. C’est de sa faute.
Moi – Bon, s’il te plaît on peut changer de sujet ?
Aurore – Désoler. Tu as ressentis quoi quand tu as vu une fille au bras de Clément ?
Moi – De la tristesse. Mes pensées ne sont arrêté nette.
Aurore – Sa confirme ton amour pour lui.
Moi – Oui, je sais merci de me le rappeler. D’ailleurs, il m’a appeler samedi mais je n’ai pas répondu.
Aurore – Bas pourquoi ?
Quelqu’un sonna à ma porte.
Moi – Attends, je te rappelle, il y a quelqu’un qui vient de sonner chez moi ! Kiss
Je raccrocha.
J’ouvris la porte quand je vis…
Clément – Salut.
Moi – Qu’es que tu fais là ?
Clément – Bas je m’inquiétais pour toi !
Moi – Et pourquoi ça ?
Clément – Bas suite à ta chute !
Moi – Ah oui, ça…
Clément – Bas oui, quoi d’autre sinon ?
Moi – Non rien. Bon comme tu le vois, je vais bien !
Clément – Pourquoi tu es si froide avec moi ?
Moi – Je ne suis pas froide avec toi, j’ai juste mal à tête.
Sur cette dernière phrase (mensongère) il me sourit et me dit au revoir.
Je courus vers le téléphone pour rappeler aussitôt Aurore !
Aurore – C’était qui ?
Moi – Clément !
Aurore – NON ? Qu’es qu’y te voulait ?
Moi – Il voulait savoir si j’allais bien après ma chute.
Aurore – Il est venu te voir juste pour sa ?
Moi – Oui.
Aurore – OK.
Moi – Mattéo, t’a demander d’aller au bal avec lui ?
Aurore – Oui, tu avais raison il voulait faire sa bien. Samedi soir, il m’a inviter au restaurant et il m’a demander de l’accompagner au bal.
Moi – Je suis contente pour toi !
Aurore – Merci. Toi, tu ne veux toujours pas y aller ?
Moi – Exact.
Aurore – Tu pourrais y aller avec n’importe quelle garçon pour rendre jaloux Clément…
Moi – Non, c’est puérile.
Aurore – Oui, mais au moins tu pourrais savoir si tes sentiments pour lui son réciproque.
Moi – Oui, c’est sur. Mais il faudrait déjà que un garçon me demande.
Aurore – Sinon, tu peux demander à Simon de te rendre un service en t’accompagnant au bal. Mais surtout dis lui bien que c’est pour rendre jaloux quelqu’un, pour pas qu’il ne se fasse de faux espoirs.
Moi – Tu es une vrai manipulatrice toi !
Aurore – Ahahahahahah.

 

Lundi 12 Mars
Aujourd’hui, c’est férié car il y a bac blanc dans mon lycée.
J’ai décider de voir Simon pour lui demander de m’accompagner au bal…
10h31, texto avec Simon.
Moi – On peut se voir ce matin ? Il faut que je te parle…
Simon – Oui, bien sur. Rien de grave j’espère ?
Moi – Non non, t’inquiète pas. Dans 30 minutes au parc ?
Simon – OK. A tous de suite !
Moi – Kiss.11h03, je suis au parc et Simon est déjà là.
Simon – Coucou miss.
Moi – Salut !
Simon – Alors, alors tu voulais me parler de quoi ?
Moi – Du bal…
Simon – Vas y, je t’écoute.
Moi – Alors voilà. J’aime un garçon qui lui a une copine, enfin je crois, et je voudrais le rendre jaloux en allant avec toi au bal… Je sais, c’est un peu puérile dit comme sa mais bon… Tu accepterais d’aller au bal avec moi ?
Simon (il rougit) – Oui, bien sur ! C’est qui ce mec ?
Moi – Mystère, mystère…
Simon – Ah ah, ton plan est bien tordu n’en pêche !
Moi – C’est Aurore qui en a eu l’idée ! Tu sais l’autre fois, tu ne voulais pas me dire quelque chose ?
Simon – Ah oui c’est vrai. Euh la fille que tu as vu à mon bras c’était ma demi-sœur… Car mon père vient de trouver une nouvelle petite copine. Qui ce trouve que je suis avec une de ses filles en espagnol. Et elle me tenait comme sa car, elle avait mal au pied.
Moi – Simon, tu fais ce que tu veux ! Tu ne me dois pas d’explication. Tu peux sortir avec qui tu veux !
Simon – Oui, mais je ne voulais pas que tu te fasse de fausse idée…
Moi – Mais non t’inquiète pas pour sa !Nous avons passer toute la matinée à parler. Je lui demandait comment sa ce passait chez lui avec ses demi-sœurs et avec sa belle-mère, et lui me posait des questions sur le mystérieux mec qu’on devait rendre jaloux vendredi soir…
Maintenant il faut que j’aille m’acheter une robe de bal avec Aurore ! Pour profiter de ce jour férié j’ai décider de demander à Aurore d’aller cette après-midi en ville.
Moi – On va en ville cette après-midi pour acheter une robe pour le bal ?
Aurore – Tu t’es enfin décider à venir ?
Moi – J’y vais avec Simon. Je vais faire comme tu m’as conseiller !
Aurore – LOL. Si tu veux pour une fois je peux venir te chercher à 14h30 ?
Moi – OK. Kiss
14h56, nous sommes dans le magasins. J’avais enfin trouver LA robe.
Seizième jours.
Il me fallait absolument cette robe… Mais elle était trop cher. Aurore n’ont plus n’avait pas assez d’argent. Même à nous deux il manquait de l’argent. J’étais dépiter, déçu. C’était cette robe qu’il me fallait !
Aurore me tapota l’épaule. Je me retourna pour lui demander ce qu’il se passait et en dirigeant son doigt dehors je compris que Andréa venait d’entrer dans le magasin… Mais à ma grande surprise Andréa n’était pas avec ses toutous habituelles mais avec Simon ! Et oui Simon mon ex, celui avec qui je vais au bal. Avant que je ne reprenne mes esprits ils étaient déjà devant nous.
Simon – Salut les filles.
Aurore – Salut Simon !
Andréa – Comment ça va avec Clément, Andréa ?
Moi – Très bien !
Andréa – Plus besoin de jouer la comédie. Tout le lycée sait qu’il sort avec Camille Granger !
Moi (je l’ignora) – Tu faut quoi ici Simon ?
Andréa – Il est venu m’aider à choisir ma robe !
Moi – Je parlait à Simon, si tu n’avais pas remarquer !
Andréa – Oui, j’avais remarquer.
Simon (s’adressant à Andréa) – Andréa, tu veux bien nous laisser seule un instant, je te rejoins.
Andréa – OK.
Je souria et je vus du coin de l’œil qu’Aurore faisait pareille.
Aurore – Qu’es que tu fais avec elle ?
Simon – Attendez je vais vous expliquez !
Moi – Tu ne sors pas avec elle quand même ?!
Simon (il rougit). Je le connaissait par cœur, sa voulait dire oui.
Moi – Tu n’es pas sérieux là ? Tu sors avec Andréa ?! Tu pouvais sortir avec n’importe qui mais tu as choisis Andréa ?!!
Aurore était bouche-bée.
Moi – Dis quelque chose !
Simon – Oui, je sors avec elle, et alors ? C’est une fille comme les autres !
Moi – Une fille comme les autres ? LOL, c’est un extraterrestre cette fille !
Simon – Ne parle pas d’elle comme sa. Vous la détestées peut-être, mais moi j’ai des sentiments pour elle.S’il vous plaît respectez mes sentiments. Je ne veux pas que notre amitié soit gâcher pour sa !
Andréa nous interrompis. Quand elle sortit de la cabine elle portait MA robe !!!
Moi – Ah non, tu ne peux pas prendre cette robe !
Andréa – Et pourquoi ça ?
Moi – Car c’est MA robe !
Andréa – Ah bon, pourtant je ne vois pas ton nom écris dessus…
Moi – C’est normal je ne l’ai pas encore acheté car je n’ai pas assez d’argent mais je vais revenir l’acheter bientôt!
Andréa – Tu vas devoir acheter une autre robe ! J’achète CETTE robe.
Moi – Tu ne peux pas faire sa ! Simon dit quelque chose.
Simon – Elle achète ce qu’elle veut, et de toute façon tu peux l’acheter toi aussi. Vous pouvez avoir la même robe, ce n’est pas grave !
Andréa repartis dans la cabine pour surement enlever MA robe (la sienne maintenant) et l’acheter…
J’étais furieuse contre Simon et Andréa. Je pouvais pas rester une minute de plus dans le magasin. Je sortis dehors et Aurore me suivit.
Aurore – Tu trouvera une autre robe, t’inquiète pas !
Moi – Mais c’était celle la que je voulais…
Aurore – Mais tu vas en trouver une autre t’inquiète pas.
Sur ces derniers mots, nous sommes rentrées.
Mardi 13 Mars
Ma mère a oublier d’appeler le lycée hier, du coup je dois rester après les cours pour (encore) aider le comité du (foutu) bal !
9h, a peine arriver au lycée monsieur Fourèze (mon principal) me fit venir dans son bureau.
Toc, toc, toc…
Moi – Bonjours monsieur.
Le principal, M Fourèze – Bonjours, asseyez vous s’il vous plait.
Je pris place dans un fauteuil (pas très confortable).
M Fourèze – Ou étiez vous hier après-midi ?
Moi – Chez moi.
M Fourèze – Et pourquoi ça ?
Moi – J’étais malade.
M Fourèze – Pourquoi votre mère ne nous a pas appeler ?
Moi – Ah bon ? Je lui avais dit de vous appeler normalement. Elle a juste du oublier !
M Fourèze – Vous êtes sur de ça ?
Moi – Oui, certaine.
M Fourèze – Admettons que c’est vrai… J’avais autre chose à vous demandez. Pouvez vous ce soir après vos cours aider le comité du bal ?
Moi – Je suppose que je n’ai pas le choix ?
M Fourèze – Exact.
Moi (je parla dans ma barbe) – Ne me posez pas une question alors !
M Fourèze – Pardon ?
Moi – Rien rien.
M Fourèze – Au revoir mademoiselle Beaugré.
Je sortis énerver. Espérons que Benjamin ne sera pas lui aussi au comité du bal ce soir ! Ce serait la goute d’eau qui ferrait déborder le vase.
12h10, après mon cours de philosophie je croisa Aurore dans le couloir. Elle se dirigea dans ma direction… Je me retourna pour voir si quelqu’un qu’elle connaissait était derrière moi mais non personne. Je n’ai pas eu le temps de me re retourner qu’elle était déjà devant moi.
Aurore – On peut parler s’il te plaît ?
Moi – Je n’ai pas le temps, j’ai une robe à aller détruire !
Aurore – Ne fais pas d’ironie s’il te plaît. Je suis trop désoler ! J’aurais du te croire quand tu m’as dis que ce n’était pas toi mais comprends moi aussi. Tu était furieuse contre elle ! Tu aurais penser pareille que moi.
Moi – Pourquoi tu as changer d’avis sur mon compte ?
Aurore – En sport hier après-midi, Andréa à fait tomber ces affaire des son casier et parmi elles, il y avait la robe…
Je partis, je ne voulais pas entendre la suite. Je savais comment sa allais se finir. J’allais lui pardonner mais je voulais d’abord qu’elle patiente un peu… Sadique hein ?
16h, j’ai enfin finis les cours… Mais je dois aller aider le comité du bal malgré mon envie.
Je parcourra la salle du regard je ne voyais pas de Benjamin, Yes enfin une bonne nouvelle ! Mais je m’étais réjouit trop vite…
Benjamin – Tu me cherchais ?
Moi – Non pas du tout !
Benjamin – C’est bon tu peux avouer que tu m’aime !
Moi – Tu peux rêver !
Benjamin – Tu viens de me briser le cœur…
Moi – Ah ah, trop marrant. Bon je suppose que tu ne vas pas m’aider ?
Benjamin – Et bien si. Ah ce propos je suis vraiment désoler pour ne pas t’avoir aider l’autre fois… Mais je devais aller chercher mon frère à l’école. Il a que 7 ans…
Moi – Tu me prends pour une cruche en plus ?
Benjamin – Non ! Je te dis la vérité !
Moi – Ah d’accord désoler. Mais tu sais, tu aurais pu me dire sa au lieu de faire ton gros dur.
Benjamin – Désoler… Bon, on s’y met ?
Moi – OK.
Je pris les guirlandes, des clous et lui, porta l’escabot.
Benjamin – Tu vas avec qui au bal ?
Moi – Personne… Je devais y aller avec un ami mais il on s’est embrouiller…
Benjamin – D’accord…
Moi – Et toi tu vas au bal ?
Benjamin – Non je ne pense pas…
Moi – Ah d’accord…
Benjamin – Tu vas y aller toute seule du coup au bal ?
Moi – Oui…
Benjamin – Tu veux que je t’accompagne ?
Moi – C’est comme tu veux, ne soit pas obliger parce que tu as pitier de moi.
Benjamin – Je n’ai pas pitier de toi ! Sa me fait plaisir. Je viendrais te chercher à 19h chez toi, d’accord ?
Moi – OK.
Il partit.
Je n’en revenais pas, j’allais au bal avec Benjamin ! Le Benjamin que je détestais tant il y a 1 semaine… Choquant, troublant, perturbant !
Rentrer chez moi, je sauta sur mon téléphone fixe pour appeler Aurore.
Aurore – Allo ?
Moi – C’est moi.
Aurore – Tu m’a pardonner ?
Moi – Ah, j’avais oublier ça…
Aurore – Je ne comprends pas ?
Moi – Ben j’avais complètement oublier qu’on était fâcher. Bon bref, on s’en fiche. Il faut trop que je te dise un truc !
Aurore – Ben vas-y !
Moi – Je vais au bal avec Benjamin !
Aurore (en criant) – QUOI ?!
Moi – Et oui…
Je lui expliqua tout les détails. Puis après 1h30 de discussions je raccrocha.
Alala, quelle journée bizarre !
Part théa.
Image de prévisualisation YouTube
( 13 mars, 2012 )

Mensonges & Cachoteries, Partie 1.

Mardi 14 Février

Bonjour je me présente je m’appelle Ashley et j’ai 16 ans. Je suis plutôt gâtée niveau physique, en tous cas les mecs ne disent pas le contraire. Hein Simon? Simon est blond avec des yeux marron et il a beaucoup de tâche de rousseur. C’est mon ex, j’ai plutôt mal vécu notre rupture car il m’a plaqué du jours au lendemain pour je ne sais quelle raison ! Donc c’est pour cela que je le remplace avec une centaine de mec. Ma meilleure amie, Aurore, ne comprend pas pourquoi je fais sa. Elle trouve que je me fais plus du mal qu’autre chose ! Au moins moi je ne me venge pas sur les autres comme le fais ma pire ennemi Andréa. Bon peut-être que je me venge un peu des garçons mais pas autant qu’ Andréa. Petite explication, Ça faisait 1 ans et demi qu’Andréa, une superbe rousse, sortait avec Clément. Clément est châtain. Il fait du basket donc il est super grand et musclé. Un soir d’automne, en novembre je crois, Clément a demander à Andréa s’y il pouvait se voir car il voulait lui parler. Andréa quand elle est arriver au lieu du rendez-vous elle était quelque peu stresser. Clément lui dit qu’il n’avait plus de sentiment pour elle. Elle s’en doutait, car Clément était distant avec elle depuis quelque semaine, mais elle espérait se tromper. Andréa lui demanda s’y il avait rencontrer une autre fille, il acquiesça. Elle partit furieuse, elle voulait se venger de cette fille. Le lendemain elle voulu savoir qui était cette mystérieuse fille, elle demanda à Clément mais il ne voulait pas répondre, il disait que sa ne la concernait pas (Andréa) et que sa servait à rien de lui en vouloir (à la fille), mais de lui en vouloir à lui. Elle ne l’écouta pas et pendant tout le mois de novembre elle chercha mais en vain. Quand un midi de décembre, elle vu que je parlais à Clément, et qu’on riait. Elle vint nous voir et hurla sur Clément en lui demandant si c’était moi qu’il aimait, il répondit OUI ! Vous vous rendez compte ?! J’étais aussi choquer qu’Andréa. Quand elle partit (furieuse bien sur!), Clément m’expliqua qu’il avait dis sa pour qu’Andréa arrête de chercher qui était la vrai fille mystérieuse. Je lui demanda qui s’était il me dit qu’il ne voulait pas le dire et partit. Je n’en croyais pas mes yeux, je le couvre et lui comment il me remercie ? En refusant de me dire qui est cette fille mystérieuse ! Quelle ingrat. Bon, comme vous pouvez vous l’imaginez par la suite Andréa me faisait vivre un enfer.
Elle m’enfermais dans les vestiaires après le sport, elle me faisait accuser à la place d’elle… Ainsi de suite (d’ailleurs elle n’a toujours pas arrêter !).

Ce soir là, je feuilletais les pages de magazine People, l’un de mes plus grands plaisirs… Et là, je pus apercevoir mon bonheur, c’était un prince charmant ? Je me frottais les yeux énergiquement, mais je ne rêvais pas : Page 24, l’amour de ma vie. Oh, mais quelle chance… De mon doigt, j’inspectais mot par mot la moindre preuve que ce beau jeune homme était parisien. Là : « Mathéo, scolarisé au lycée Sainte Anna Mary ; adolescent, actuellement célibataire. »
Mais, c’est l’homme que je cherche. Il est parfait ! Non, je rêve. Il est dans mon lycée ! Je n’y crois pas mes yeux ! Vite vite il faut que j’appelle Au’ (Aurore) :
Aurore – Oui ? Qu’es qu’y se passe Ash’ (moi) ?
Moi – Tu ne devineras jamais ?!
Aurore – Tu as trouver l’homme de ta vie dans le magasine People.
Moi – Comment tu le sais ? Tu lis dans mes pensée, c’est pas possible!
Aurore – Figure toi, que moi aussi j’étais justement en train de lire People et je suis aussi tombée sur Mattéo, j’allais t’appeler d’ailleurs mais tu as été plus rapide que moi.
Moi – Alors tu le trouves comment ?
Aurore- Je trouve qu’il est plus beau en vrai.
Moi (en criant) – QUOI, TU L’AS DÉJÀ VU EN VRAI ?!
Aurore – Oui, je le connais, c’est le fils d’un ami à ma mère. Mais s’il te plaît Ash’ fais attention, Mattéo est un coureur de jupon, il passe de fille en fille. En gros comme ce que tu fais avec les mecs, mais si celui la t’intéresse vraiment fais gaffe. Je ne veux pas qu’il te brise le c½ur comme ce qu’a fais Simon !
Moi – Ne t’inquiète pas ma belle. Je dois te laisser. Je viens te chercher demain matin à 8h pile. Kiss

Je retournais sans cesse les phrases de Au’.
Ashley, arrête de penser à tout ça ! Il faut absolument que demain matin j’en reparle avec Au’ !

J’avais envie de me rafraichir, je sortis de chez moi et alla dans le parc en fasse de chez moi avec mes écouteurs au oreilles.
Je ne regardais pas ou je marchais, je réfléchissais encore à se que m’avais dis Au’, et je me remémorais mes souvenirs avec Simon, je ressentais son parfum, son odeur dans mon écharpe qu’il m’avait offert.
Et tout d’un coup je me cogna dans quelqu’un.
Moi – Ouille…
Inconnu – Oh pardon, me lança une voix masculine.
Moi – Non c’est à moi de m’excus…
Mais avant que je puisse dire quoi que ce soit ; devinez sur qui je suis tomber, Mattéo !

7h50, je pars de chez moi.
8h je sonne chez Aurore.
Aurore – Coucou ma belle.
Moi – Hier devine qui j’ai vu au parc ?
Aurore – Un chat noir ?
Moi – Mattéo !
Aurore – Ah bon? Pourtant il habite loin de chez toi je crois.
Moi – Si tu le dis.
Aurore – Vous vous êtes parlez ? Ou tu la juste vu et tu ne lui a pas adressez la parole ?
Moi – En faite j’écoutais de la musique avec mes écouteurs et je ne regardais pas ou je marchais et lui non plus apparemment et on s’est percuter.
Aurore – Et c’est tout ?
Moi – Tu es bien impatiente dis moi ! Bon alors, après il s’est excuser et moi aussi. Il m’a demander comment je m’appelais et je lui ai aussi demander son prénom même si je le connaissait déjà ! Je lui ai demander s’y il habitait dans le coin. Et il m’a dit qu’il était venu voir un ami. (Un ami, et non une amie, bon signe !) Après il m’a demander dans quelle lycée j’étais et je lui ai dit à Sainte Anna Mary. Il a souris et m’ a dit qu’il y était aussi, je souris aussi. Il commença à partir et en criant il me dit qu’il serait ravi qu’on se revoit !
Aurore – Il n’a pas dit le prénom de son ami ?
Moi – Pourquoi tu demandes sa ? On s’en fiche ! Il a dit qu’il serait ravi qu’on se revoit.
Aurore – Alalalala, l’amour.

8h15, sa sonne, je dois aller en français.

10h05, c’est la pause. Je peux enfin me reposer quelques minutes avec Au’.
Aurore (en chuchotant) – Ash’, Mattéo vient vers nous.
Moi – QUOI? en me retournant. (Mattéo était habiller avec un pullover bleu marine, une écharpe noir et un caban noir. Ses cheveux brun avait des reflets blond grâce au soleil, c’est yeux d’un bleu très clair était plus foncé que d’habitude. Il venait vers moi d’une allure décontracter).
Mattéo (s’adressant à moi) – Hier, tu as fais tomber ton portable dans mon sac. Tiens.
Moi (avec un sourire jusqu’au oreille) – Merci.
Mattéo – En passant j’ai enregistrer mon numéros dans ton portable et vise vers sa.
Moi – D’accord, super merci.
Mattéo – Bon, je dois y aller, A+
Moi – A bientôt.
Mattéo (s’adressant à Aurore) – Oh et Aurore dis à ta mère que ma mère vous invite chez nous samedi pour dîner.
Aurore – D’accord, mais moi je ne serais peut-être pas la, car je vais dormir chez Ashley ce week-end.
Mattéo (s’adressant à moi) – Bas tu as qu’à venir aussi. On fera plus ample connaissance comme sa. Aller bonne fin de journée !

Moi (parlant à Au’) – Tu es un génie !
Aurore – Je sais. Je suis assez fière de mon coup, surtout l’idée m’est venus d’un coup comme ça.
Moi – N’empêche j’allais vraiment t’inviter à dormir chez moi ce week-end !
On éclata de rire ensemble et la sonnerie retentit. Et c’est partis pour une heure de maths. Youpi.

15h, Je n’ai pas sport je peux sortir maintenant ! Super, je vais pouvoir aller me blottir sous ma couette en m’imaginant dans les bras (musclés) de Mattéo.

Mercredi 15 Février

Je n’en revenais pas du comportement d’Aurore, elle n’étais plus digne d’être ma meilleure amie ! Pourquoi m’avait elle fais ça ?!
8h05, au téléphone avec Aurore :
Moi – Salut.
Aurore – Hello, qu’es qu’y ce passe ?
Moi – Tu veux pas qu’on aille faire les boutiques cette après-midi ?
Aurore – Pourquoi ?
Moi – Pour samedi ! Quelle question.
Aurore – Ah oui, c’est vrai. Euh tu sais Ashley, je n’ai pas vraiment envie d’y aller.
Moi (en criant) – Quoi ? Tu peux pas me faire sa ?!!
Aurore – Oh c’est bon c’est qu’un dîner ! Tu auras d’autre occasion de le voir ton prince charmant !! Qui d’ailleurs cache bien son jeu…
Moi – Aurore, je ne te comprends pas ces derniers jours. Qu’es qu’il y a ? Tu l’aimes pas ? Je croyais que vous étiez amis ? Il c’est passer quelque chose ?
Aurore – Oui. Il c’est passer quelque chose…
Moi – Quoi ?! Raconte.
Aurore – Il m’a embrasser…
Moi – Quand ? C’est impossible !
Aurore – Hier après le sport. Lui aussi finissait à 15h, et quand j’étais en train de rentrer chez moi, on s’est croisé et il m’a demander si je faisais quelque chose. Je lui ai répondu que non. Donc on a passer l’après-midi ensemble, on s’est bien amusés, jusqu’au moment ou il m’a raccompagnée chez moi et il m’a embrasser. Bien sur je l’ai tout de suite arrêter, et je suis rentrer chez moi. Ne m’en veut pas, je t’en pris !
Moi (je raccrocha).

Depuis ce coup de fil, on ne sait pas reparler. Tant mieux d’ailleurs, je ne veux plus la voir ! Normal non?

Jeudi 16 Février

Apparemment cette chère Aurore à parler à Mattéo, car celui ci est venu me parler…
Mattéo – Aurore écoute moi s’il te plait!
Moi – Pourquoi ?
Mattéo – Pourquoi tu en veux à Aurore ? C’est moi qui l’a embrasser. Et puis toi et moi on ne sort pas ensemble !
Moi – Tu ne peux pas comprendre. Salut!
Mattéo – Ashley, ne fais pas ta gamine explique moi.
Moi – Je n’ai pas le temps pour sa. Si tu veux vraiment que je t’explique viens à 17h au CoffeeGoulding.
Je ne lui laissa pas le temps de répondre.

17h05, qu’es que je vais pouvoir lui dire ? Qu’il me plaît ? Surement pas.
17h20, si a la demi il n’est pas la, je m’en vais !
17h29, le voila enfin !
Mattéo – Désoler d’être en retard mais j’ai louper mon bus.
Moi – Pas grave.
Mattéo – Bon alors ces explications ?
Moi – Par ou commencer ? Mardi, je regardais des magasines people et je suis tomber sur toi.. On va dire que j’ai un peu (beaucoup) flasher sur toi.. (Je me mis a rougir.)
Mattéo – Ah ah, c’était un pari avec un ami de poser pour un magasine people car on m’avait proposer et j’avais dis non. Et je les répéter a un ami, et on a fait un pari que je ne serais pas capable de poser.. Et voilà le résultat (il sortit son téléphone de sa poche et me montra la même photo que j’avais vu dans le magasine).
Moi – D’accord, bref. Après t’avoir vu dans le magasine j’ai tous de suite appeler Aurore. Elle m’a dit qu’elle te connaissait mais qu’il fallait ce méfier de toi car tu collectionnais les filles les unes après les autres…
Mattéo (en rougissant a son tour) – C’est vraiment comme sa qu’elle me voit ?
Moi (en ignorant sa question) – Puis après je suis aller au parc pour me défouler et c’est là ou je t’ai maladroitement bousculer.
Mattéo – Donc tu ne parles plus à Aurore car on s’est embrasser alors qu’Aurore ç’avait que tu avais « flasher » sur moi. C’est sa ?
Moi – Oui, exactement..
Mattéo – Je ne comprend pas très bien vaut histoire de fille mais ne gâchez pas votre amitié pour moi. Au revoir Ashley. (Et il partit)

21h43, (texto entre moi et Aurore).
Moi – Je suis désoler !
Au’ – Et moi donc ! Je n’aurais pas du passer l’après-midi avec lui. Désoler !
Moi – Pas grave, Kiss.

Vendredi 17 Février

Cette chère d’Andréa à mis dans mes chaussures de sport de la mousse à raser ! Il faut vraiment que je parle à Clément. Ça ne peut plus durer ! Elle va voir cette Andréa, je vais me venger !

10h05, je vois Clément au fond de la cours, je décide d’aller lui parler seul à seul :
Moi – J’en ai marre Clément ! Andréa me fait vivre un enfer depuis des mois depuis que tu lui as dit que tu m’aimais. S’il te plaît va lui dire la vérité.
Clément – Je ne peux pas, désoler. Ou sinon on peut vraiment lui faire croire que je t’aime ! Et si on faisait semblant de sortir ensemble ?!
Moi – Mais tu es fou ou quoi ? Tu veux ma mort ou quoi ?!
Clément – Arrête d’exagérer ! Soit on ne fais rien et elle te fais vivre un enfer ou soit on l’énerve encore plus, a toi de choisir !
10h15, dring dring.
Moi – Bon bas je te dirais ma réponse une autre fois, salut.

Une fois en cours d’espagnol je raconte tout à Aurore. J’en crois pas mes oreilles, Aurore ma meilleure amie veut que je sortes avec Clément… Elle trouve que c’est une bonne idée. Je commence à croire que tout le monde veut ma mort. Même ma meilleure amie…

15h08, en cours de mathématique, je regarde par la fenêtre. Mattéo est en train de faire sport! Qu’es qu’il est beau en survêtement… Non, non, non Ashley ! Ne pense plus à lui !
Mme Dubourreau (ma prof de math) – MLLE BEAUGRÉ, VOUS ÊTES PARMI NOUS ?
Moi – Euh oui oui…
Mme Dubourreau – Dans ce cas, pouvez vous répétez ce que je venais de dire ?
Moi – 1 + 1 = 2 ?
Mme Dubourreau – Ne soyez pas insolente Mlle Beaugré. Chez le principal! IMMÉDIATEMENT!

(Chez le principal) :
Moi (Je frappe à la porte)
Le principal, M Fourèze – Entrez !
Moi – Mme Dubourreu, ma prof de mathématique m’a dit de venir vous voir..
Le principal, M Fourèze – Et pourquoi ça ?
Moi – Car je regardais par la fenêtre et elle m’a demandé de répéter ce qu’elle venait de dire et apparemment j’ai été insolente..
Le principal, M Fourèze – Vous lui avez répondu quoi ?
Moi – Que 1 + 1 = 2
Le principal, M Fourèze – Et vous pensez que ce n’est pas insolent ?
Moi – Bas non, regardez le résultat sur une calculatrice si vous voulez mais j’ai raison.
Le principal, M Fourèze – Oui, 1 + 1 = 2, mais le problème c’est que Mme Dubourreau ne venait pas de dire ça, et surtout le plus gros problème était que vous n’écoutiez pas en classe !
Moi – Mais si.. J’ai ju.. (Il ne me laissa pas finir)
Le principal, M Fourèze – Vous resterez ce soir jusqu’à 18h. La prochaine fois ne soyez pas insolente et écoutez en classe.

15h45, en allant en histoire géographie.
Aurore – Il t’a dit quoi le principal ?
Moi – Qu’il fallait pas que je sois insolente, et que je devais écouter en classe et restez jusqu’à 18h…
Aurore – Oh non, on ne va pas pouvoir traîner au parc.
Moi – Une prochaine fois ! Bon allez a toute.
(Nous sommes rentrées en cours d’histoire géographie avec M Juandeaburre).

Vous ne devinerez jamais qui était en colle de 17h à 18h. Simon, mon ex..
Simon – Salut toi !
Moi (froidement) – Salut.
Simon – Je présume que tu aurais voulu ne jamais me revoir.
Moi – Tu as tout compris !
Simon – Tu peux pas arrêter de faire la gueule ?
Moi – Tu veux que je te rappelle comment tu as rompu avec moi ?!
Simon – Oui, j’ai fais une erreur mais je m’excuse d’accord. On a passé des moments super ensemble.
Moi – Une grosse erreur ! Tu m’as quand même quitter du jours au lendemain sans explication et tu ne m’as plus jamais adresser la parole jusqu’à aujourd’hui !
Simon – Oui, je t’ai quitter du jours au lendemain mais maintenant je le regrette alors pardonne moi s’il te plaît.
Moi – D’accord…
Simon – Merci, bon qu’es que tu fais la toi ?
Moi – Mme Dubourreau à dit que j’étais insolente et que je n’écoutais pas en cours au principal donc il m’a collé ! Et toi ?
Simon – J’ai lancer des boulettes de papier sur la prof.
Moi – Comme d’habitude quoi.
Simon – Après tu veux qu’on aille trainer au parc ?
Moi – Je sais pas si s’est une bonne idée…
Simon – S’il te plaît.
Moi – D’accord, mais pas longtemps.

18h, dring dring sa sonne enfin! On peut sortir.
Moi – On se pose sur ce banc.
Simon – OK. Alors tu as un nouveau mec ?
Moi – Non…
Simon – T’es sur ?
Moi – Certaine ! Et toi?
Simon – Personne. Pour tout te dire en ce moment je repense beaucoup à toi..
Il me regarda droit dans les yeux et m’embrassa…
Moi – Je dois y aller, salut.

Au téléphone avec Au’ :
Moi – On a un gros gros gros problème !
Au ‘ – Qu’es que tu as fais encore ?
Moi – En colle, il y avait Simon… Et…
Au’ – QUOI ?!
Moi – Et il s’est excuser de m’avoir quitter du jour au lendemain…
Au’ – Tu n’as pas accepter ses excuses quand même ?!
Moi – Ben si.. Il était sincère je crois.
Au’ – Ashley fait attention !
Moi – Mais oui. Et après il m’a proposer d’aller au parc…
Au’ – T’a pas accepter j’espère ?
Moi – Bas au début je voulais pas mais après…
Au’ – C’est pas possible ! Vous avez fait quoi au parc ? J’espère qu’il ne sait rien passer ?!
Moi – On parlait et il m’a embrasser…
Au’ – Je t’en supplie dit moi que tu l’a repoussé !
Moi – Non, je l’ai laisser faire.
Au’ – Tu es folle ?! Et Mattéo ?!
Moi – Mattéo est amoureux de toi. Tu n’as toujours pas remarquer ?
Au’ – Bas non…
Moi – Tu es bien la seule. Bref, tu vois Simon me manques… Je crois que je ne l’ai toujours pas oublier.
Au’ – Tu sais très bien ce que j’en pense mais si tu l’aimes toujours et que lui aussi, fonce.
Moi – Je t’aime, Kiss. Oh et toi appelle Mattéo !

SMS avec Simon :
Moi – Kikoo, désoler d’être partis précipitamment, mais tu m’as surprise.
Simon – pas grave ! A+
Moi – Kiss

Jeudi 23 Février

 Ça fait une semaine que je n’ai pas reparler, ni à Clément, ni à Simon. A vrai dire je les évitent tout les deux. Aurore, n’arrête pas de me dire qu’il faut que j’accepte la proposition de Clément et que je devrais dire à Simon, que notre histoire c’est du passer et qu’il m’a fait trop souffrir. Mais c’est plus facile à le dire qu’à le faire !

20h54, bon allez je vais envoyer un texto à Simon.
Moi – Il faut que je te parle, rendez-vous au parc dans 20 minutes. Kiss
21h15, il n’a peut-être pas eu mon texto ou son portable n’a peut-être plus de batterie?
21H20, je décide de rentré chez moi quand j’entends quelqu’un arrivez en courant. Je me retourne… C’est Mattéo?
Moi – Qu’es que tu fais la?
Mattéo – Il faut que je te parle. Je te dérange pas j’espère?
Moi – J’attendais quelqu’un mais apparemment il m’a poser un lapin… Bon, vas y. Exprime toi !
Mattéo – Bon voilà, on est plus fâchée hein?
Moi – C’est juste pour sa que tu veux me parler?
Mattéo – Réponds à ma question!
Moi – Oui, on est plus trop fâchée !
Mattéo – Cool, alors voilà. Je voudrais inviter Aurore à sortir avec moi, mais je voudrais que tu me renseignes sur ses goûts pour pas que je me trompe !
Moi – Ah d’accord, je comprend mieux ! Je veux bien t’aider, mais je ne suis pas sur qu’elle voudra bien sortir avec toi. Tu as bien vu, elle se méfie de toi, à cause de toutes tes conquête…
Mattéo – Je sais merci. Bon, alors, elle préfère aller au ciné ou aller dans un resto?
Moi – Les deux.
Mattéo – OK, c’est quoi son plat préférer?
Moi – Des brochettes de canard avec de la sauce au miel et avec un assortiment de pomme.
Mattéo – Et on trouve se plat dans quel resto?
Moi – Chez Gino!
Mattéo – OK, elle aime voir quoi comme film?
Moi – Les film d’amour. Et ne va surtout pas lui faire voir un film d’action! Elle déteste ça plus que tout.
Mattéo – OK, merci. J’y vais. A+
Moi – Kiss
Aurore va passer une super soirée grâce à moi !
Bon en tous cas, Simon m’a poser un lapin ! Il n’est pas près de me revoir celui là.
Oh et j’avais oublier un petit détail C’EST LES VACANCES !

Par Théa

|